Photo ACTUALITE.CD

Les Etats-Unis d’Amérique prennent note de la publication des  résultats provisoires de la présidentielle du 30 décembre, mais attendent encore quelques éclaircissements.

« La Commission électorale nationale indépendante a annoncé les résultats provisoires, mais nous attendons des éclaircissements sur les questions soulevées concernant le décompte électoral. Les États-Unis notent que les parties prenantes ont la possibilité de demander une révision des résultats provisoires annoncés afin de s'assurer qu'ils reflètent la volonté du peuple congolais exprimée dans l'urne », a déclaré Robert Palladino, porte-parole adjoint, du département d’Etat américain.

Comme plusieurs observateurs, les USA ont constaté des irrégularités à certains endroits.

« Nombre de ces électeurs ont attendu de longues heures pour pouvoir faire entendre leur voix. De nombreux autres électeurs ont été incapables de voter en raison de problèmes d'organisation des bureaux de vote, de matériel électoral manquant ou de l'annulation d'élections dans les zones de Beni et Butembo, touchées par Ebola, mais ont néanmoins trouvé des moyens créatifs, pacifiques et inspirants d'exprimer leur désir pour un Congo plus pacifique et plus prospère », a ajouté Robert Palladino.

Emmanuel Ramazani Shadary, par la voix du Front Commun pour le Congo (FCC), a accepté ces résultats. Ce qui n’est pas le cas de Martin Fayulu réconforté par la position de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) qui estime que les résultats publiés ne sont pas conformes aux données en sa possession.

Catégorie