Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a renvoyé la publication des résultats provisoires de la présidentielle du 30 décembre, à la semaine prochaine. Aucune nouvelle date n’est encore donnée. Cette situation serait due au retard accumulé dans plusieurs provinces dans l’acheminement des données et leur compilation. C’est également le cas à Kinshasa.

Cependant, ces derniers jours, tout s’est accéléré. Les 12 Centres locaux de compilation des résultats (CLCR) de la capitale travaillent jusque tard dans la nuit.

Plusieurs sources de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) attribuent ce retard à un mauvais conditionnement des plis en provenance des centres de vote.

" Parfois quand on ouvre un pli, on ne trouve pas tous les documents. Certains procès-verbaux ne vont pas avec certains documents. Il arrive aussi que les résultats d’un candidat, par erreur, ne soient pas au bon endroit ", explique un membre du bureau de la CENI.

Cette situation concernerait la plupart des centres de vote de Kinshasa.

Certaines soutiennent qu’il s’agit d’un problème lié à un manque d’implication de certains agents électoraux pendant les différentes formations. Et des sanctions sont déjà annoncées. Un chef d’un CLCR estime même que certains présidents des centres de vote n’auraient pas payé comme il se doit les agents électoraux affectés aux bureaux de vote, provoquant ce qu’il qualifie de négligence.

Lire aussi: RDC-Présidentielle: La CENI est à 53% de compilation, pas de date fixe donnée pour l’annonce du résultat