Blocs pétroliers et gaziers congolais: « l’urgence d’accélérer le processus, il y a une fenêtre d’opportunités qui va se refermer avec le temps »
Lundi 15 août 2022 - 08:52
Photo d'illustration

La RDC a lancé des appels d'offre pour l'attribution des droits sur 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers depuis le 28 juillet. De son côté, l'organisation environnementale Greenpeace insiste pour que les majors du pétrole et du gaz s'abstiennent d'acheter des droits sur ces actifs mis aux enchères par les autorités congolaises.

« Il y a une fenêtre d’opportunités qui va se refermer avec le temps. Nous sommes résolument engagés vers une démarche qui vise à mettre fin au pétrole, aller vers les énergies renouvelables dans les modes de transformation, de consommation, de production, de transport, etc. », a expliqué à ACTUALITE.CD l’expert climat Tosi Mpanu Mpanu.

Les blocs pétroliers concernés sont repartis dans plusieurs régions du pays: trois dans le bassin côtier, neuf dans la Cuvette centrale, onze dans le Graben du Tanganyika et quatre dans le Graben Albertine. Les trois blocs gaziers sont situés dans le lac Kivu.

« L’idéal pour l’environnementaliste que je suis, c’est que le pétrole reste sous le sol. Cependant, même si nous en tant que RDC nous le gardons sous le sol, le pétrole va être produit ailleurs. La RDC a le droit de saisir cette opportunité. Il y a une demande. La RDC vend bien ses minerais. Ces minerais ont un impact environnemental. Pourquoi on doit pointer la RDC du doigt pour le pétrole », ajoute t-il.

« Les cartes officielles montrent que neuf d'entre eux" sont situés dans des zones protégées, a réagi Greenpeace.

« L’intention n’est pas de sécher les tourbières ou de forer dans le parc. L’intention est de sceller des partenariats non pas de gré à gré comme à l’époque, mais à la suite d’appel d’offres. Les meilleures offres auront accès à ces offres pour faire évaluation de ce potentiel. Cependant aujourd’hui, il y a certains qui veulent nous denier ce droit. Sur quelle base? Paternalisme anachronique », s’est une fois de plus interrogé Tosi Mpanu Mpanu.

Suivre l’intégralité de l’Interview avec Tosi Mpanu Mpanu en cliquant ici.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une