Football : Sébastien Desabre en mission « commando » à la tête des Léopards
Mercredi 10 août 2022 - 16:11
Sebastien Desabre
Sebastien Desabre

La Fédération congolaise de football association (FECOFA) a confirmé Sébastien Desabre à la tête de la sélection nationale pour succéder à Hector Cúper dont le contrat a été résilié à l’amiable après des débuts ratés lors des deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2023.

Les attentes sont légions de la part de la population congolaise, qui espère revoir leurs Léopards jouer le haut niveau avec ce nouvel entraîneur. En effet, depuis le départ de Florent Ibenge en 2019, les Léopards peinent à retrouver leur meilleur forme, et ce, malgré les arrivées de Christian N’sengi Biembe et Hector Cuper. Tous les deux ont quitté le banc des Léopards à la suite des contre-performances.

Sébastien Desabre arrive en mission « commando » à la tête d’une équipe nationale congolaise en quête de sa vraie version. Éliminés par les Lions de l’Atlas lors des barrages du mondial 2022, les Léopards espèrent se qualifier à la prochaine CAN en Côte d’Ivoire, après avoir manqué la dernière édition de la même compétition en hiver dernier au Cameroun. Plusieurs autres défis attendent les Léopards, notamment se qualifier au prochain mondial. Des objectifs que doit notamment atteindre le nouveau sélectionneur de 46 ans pour les trois années à venir.

Sébastien Desabre, est-ce un bon profil au regard de ces différents objectifs ?

« Partant de la réaction du secrétaire général de la fecofa, je pense que c'est celui qu'il fallait pour la vision ou les objectifs de la Fédération avec l'équipe nationale. "Il est celui qui a présenté le meilleur Projet" disait Belge Situatala. Je pense que Desabre peut apporter un plus à la tête du staff technique des Léopards. Le côté positif, c'est que c'est quelqu'un qui connait le football  africain après son passage dans plusieurs pays », explique Jenovic Mbowa, analyste sportif et journaliste à la radio Top Congo FM.

Et d’ajouter :

« A ce stade, ce n'est pas le CV, ni encore le projet de l'homme. Mais je pense que l'essentiel, c'est l'objectif qui lui est assigné. Je suis content que ça soit à long terme parce qu'il n'a pas l'obligation de faire qualifier le pays à la CAN 2023, mais plutôt de construire un effectif capable de jouer la finale de la CAN 2025. Loin de toute pression, je pense que l'homme peut faire un travail intéressant ».

Étienne Kambala, journaliste à Events RDC, aborde quasiment dans le même sens. Pour cet analyste, le parcours de Sébastien Desabre en Afrique est “ le meilleur atout pour se créer une équipe à sa sauce”.

« Sébastien est passé par plusieurs clubs africains. Son parcours africain fait de lui connaisseur du football du continent noir. Il était en Afrique du Nord, Afrique centrale et de l'Ouest. C'est vrai, son récent club est une formation de la Ligue 2 française, mais je pense  qu'il a un bagage pour comprendre les contours de notre football et ses réalités quotidiennes. Partout il est passé, Sébastien a au moins remporté une Coupe nationale. Ça montre qu'il est capable de s'imprégner du contexte pour créer une équipe à sa sauce [...] Après deux revers lors de la phase qualificative, les Léopards n'ont pas droit à l'erreur », a commenté Etienne Kambala.  

Pour sa part, Trésor Mutombo, journaliste à Sahuti Africa, insiste sur l’environnement de travail du nouveau sélectionneur se référant aux conditions dans lesquelles ses prédécesseurs ont évolué.

« Moi, je ne veux pas faire un jugement en amont mais je vais attendre d’abord ce qu’il va proposer sur le plan tactique, l’animation offensive, parce que c’est ce qui manque aux Léopards. Cette capacité à pouvoir se procurer des occasions, à produire un bon football, l’entre jeu et tout ce qui va avec …  Il peut être aussi un bon profil mais la question ici c’est l’environnement qu’on mettra autour du sélectionneur. Hier, c’était Florent Ibenge, Christian N’Sengi Ibembe, Hector Cúper et aujourd’hui ce sera Sébastien Desabre. Est-ce qu’aujourd’hui l’environnement permet aux sélectionneurs mis en place d’atteindre les objectifs qui leur sont assignés ? Est-ce qu’aujourd’hui il ne faudrait pas d’abord penser à réorganiser cet environnement pour créer un cadre propice qui permettrait à la sélection congolaise d’évoluer ? », a martelé cet analyste sportif.

Et de poursuivre :

« On a l’impression que les hommes changent mais on dirait que l’environnement empêche les entraîneurs d’exceller … Son parcours en Ouganda et dans les différents clubs africains qu’il a entraînés peut jouer en sa faveur et qu’on peut dire qu’il peut faire un bon travail à la tête des léopards ».

A 46 ans, celui qui avait fait la majeure partie de sa carrière en Afrique va donc retourner travailler sur ce continent. Le technicien français est passé par de nombreux bancs prestigieux dont ASEC Mimosas, Espérance de Tunis, Wydad Casablanca, Pyramids Fc, etc. avant d'atterrir au Chamois Niortais (D2 France) depuis 2020. Sebastien Desabre va donc diriger sa deuxième sélection africaine après l’Ouganda entre 2017 et 2019.

La RDC connaît une vraie descente aux enfers depuis 2018. Sur les 36 derniers matchs disputés toutes compétitions confondues, les Léopards ne comptent que 7 victoires dont 4 à domicile, 14 défaites et 15 nuls. Une pire série pour les médaillés de bronze de la CAN 2015, qui espèrent relever la tête grâce à leur nouveau sélectionneur avec qui l’objectif premier serait de voir les siens valider leur billet pour la Côte d’Ivoire en hiver 2024.

James MUTUBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une