Breaking news

RDC-Volcan : Aimé Boji fait part au conseil du rapport de la mission gouvernementale, le niveau d'alerte reste jaune, la prudence recommandée
Samedi 15 janvier 2022 - 10:52
Photo montrant le volcan Nyiragongo, dans l'Est de la République démocratique du Congo, le 11 juin 2021

Le ministre d'État du Budget Aimé Boji a fait part au conseil des ministres de la mission gouvernementale effectuée du 10 au 11 janvier derniers à Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu à la suite d’intenses activités constatées ces derniers jours dans le cratère du volcan Nyiragongo.

Le gouvernement opte pour l’actualisation du plan de contingence pour mieux gérer les risques. Actuellement, la vigilance est recommandée.

"Sur place, il a indiqué avoir co-présidé avec le gouverneur militaire une réunion de sécurité à laquelle ont été associés les responsables de la Direction de l'observatoire volcanologique de Goma, du service de la protection civile ainsi que d'autres services impliqués. Il était spécialement question de faire l'actualisation du plan de contingence pour mieux gérer la survenance d'une probable éruption. Le gouverneur militaire recommande la vigilance, le niveau d'alerte reste jaune, donc la prudence est recommandée", dit le compte-rendu de la réunion du conseil des ministres fait par Patrick Muyaya vendredi 14 janvier 2022.

L’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) a récemment annoncé avoir enregistré "une intense activité" du volcan Nyiragongo encore actif dans l'est de la République démocratique du Congo, où la dernière éruption en mai avait causé la mort de 32 personnes.

"En plus des activités dans le cratère central du Nyiragongo, il s'observe une intense activité des tremors volcaniques (vibrations continues) sur le flanc sud de ce volcan entre Kibati-Shaheru-Mudjoga", a écrit dans un communiqué le directeur de l'OVG, le professeur Adalbert Muhindo.

Les phénomènes suivants ont été observés: la température mesurée à différents endroits varie entre 65°C et 400 °C; des émanations de dioxyde de soufre et de fumerolles; la concentration du dioxyde de carbone (CO2) varie entre 4 et 10% à différents endroits; et des effondrements de l'ordre de 50 cm ont été constatés, a-t-il énuméré.

La délégation conduite par le ministre d’État, Ministre du budget, Aimé Boji était composée des ministres Julien Paluku de l'industrie, José Panda de la recherche scientifique, Modeste Mutinga des affaires sociales, Jean-Jacques Mbungani de la santé ainsi que du directeur de cabinet adjoint du Chef de l’État, chargé des questions sociales et humanitaires, Olivier Mondonge.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une