RDC-numérique : l’Institut africain de cybersécurité et sécurité des infrastructures officiellement lancé à Kinshasa
Vendredi 24 septembre 2021 - 18:11
Institut de Cybersécurité
Cérémonie de lancement officiel de l’Institut africain de cybersécurité et sécurité des infrastructures

L’Institut africain de cybersécurité et sécurité des infrastructures, annonce son ouverture, à Kinshasa, à partir du 4 octobre prochain dans l’enceinte de la maison SILIKIN. Cependant, la cérémonie de lancement officiel de cet établissement a eu lieu ce jeudi 23 septembre. 

En effet, l’institut africain de cybersécurité et sécurité des infrastructures est un institut de formation destiné aux étudiants et aux professionnels africains pour monter en compétence sur les sujets de cyber sécurité et de sûreté.

A en croire les responsables de cet établissement, pour cette première rentrée, il y a une formation des étudiants qui sont principalement des jeunes professionnels, pour trois mois de cours intensifs, suivis de trois mois de professionnalisation.

« Notre programme de formation est à destination de tous. Tous ceux qui souhaitent s'inscrire à l'Institut africain de cybersécurité sont les bienvenus. Il y a une étude de dossiers : CV, lettre de motivation, un entretien de motivation. Et ensuite, un test de connaissance pour pouvoir intégrer ensuite l'Institut de cybersécurité. Pour cette première promotion, nous avons préféré avoir des étudiants qui ont déjà un background ou une formation en ITI. Et de manière générale, ils sont tous arrivés aux troisièmes années de graduat des institutions de la place et viennent compléter », a dit Nathalie Kienga, la directrice de cet Institut.

L'équipe enseignante de formateurs s'est regroupée au sein d'un comité scientifique qui participe à l'élaboration du contenu des cours et qui s'assure que le contenu reste d'actualité, mais surtout aborde les problèmes réels et les courants que l'on peut retrouver dans le domaine de la cybersécurité.

« Nous sommes principalement soutenus par l’écosystème économique. C’est un choix qu’on a fait parce que la cybersécurité est un nouveau domaine qui demande de l’investissement mais pas forcément de l’étudiant car les premières cibles sont les entreprises et les institutions, l’étudiant paye juste les frais d’inscriptions qui sont moins de 300 USD. Nous avons plusieurs campus dans notre stratégie : le campus de Kinshasa, le campus de Casablanca, le campus de Libreville, le campus de Douala et le campus de Brazzaville. Notre programme pédagogique se repose sur trois piliers : la gouvernance, les risques et la conformité, la sécurité opérationnelle et la sécurité des biens et des personnes », a-t-elle ajouté.

L’institut affirme que dans les prochaines promotions, il souhaite également s’ouvrir à d'autres profils types droit, économie, parce que la cybersécurité a aussi besoin de ce genre de profils, car sa vision est claire : créer une première ligne de défense africaine sur les sujets de la cybersécurité.

Thérèse Ntumba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une