RDC : la "SICOMINES S.A" a affecté plus d'1 milliard USD de 2008 à 2021 dans les réalisations d'infrastructures
Vendredi 24 septembre 2021 - 23:12
SICOMINES
SICOMINES SA, Joint-venture Sino-Congolaise. Ph. Droits tiers.

La Sino-Congolaise des Mines (SICOMINES), est une Joint-venture, établie en RD Congo conformément à la Convention de Collaboration relative au développement d'un Projet Minier et d'un Projet d'Infrastructures, signée entre le Gouvernement congolais et le Groupement d'Entreprises Chinoises en 2008. Le capital social est de 100 millions USD, Gécamines SA (RDC) 20% et SIMCO SAS (RDC) 12%, CHINA RAILWAY détient 41,72% d'actions, POWERCHINA 25,28%, ZHEJIANG HUAYOU 1%. Dans le cadre de ses réalisations infrastructurelles en RDC, la SICOMINES a affecté de 2008 jusqu'à présent plus d'1 milliard USD, dont 977 millions affectés, et 43 contrats d'infrastructures ont été conclus, qui couvrent toute l'étendue du pays comprenant la capitale Kinshasa et de différentes provinces telles que : Haut-Katanga, Lualaba, Nord-Kivu, Tshopo et Sud-Kivu. 

La SICOMINES a participé à la construction de 480 Km de routes, telles que le Boulevard du 30 juin, l'Avenue du Tourisme et le Boulevard Triomphal à Kinshasa, la réhabilitation de la voirie de Kolwezi ainsi que plus de 100 000 mètres carrés de bâtiments et ouvrages, à savoir l'Hôpital du Cinquantenaire, l'Esplanade du Palais du Peuple à Kinshasa. Ce qui a contribué sensiblement à l'amélioration de l'image urbaine du pays. 

Pour l'instant, des projets routiers pour une longueur totale de 675 Km et un projet de stade pour une superficie de 20 131 m3 sont en construction. Il y a notamment le : Projet d'Ouverture de la Route Kamina- Kabongo ; Projet d'Ouverture de la Route Kabondo-Dianda- Mukwende ; Projet de construction du Pont Lomela et ses Composantes Sociales d'Accompagnements ; Projet de Réhabilitation et modernisation de la Route Kitanda-Ankoro ; Projet de Réhabilitation et modernisation de la Route Ankoro-Manono (115KM) ; Contrat d’etudes et travaux du projet de la construction de route devant relier l’aerogare de Kalemie et le nouveau stade de Kalemie au boulevard de lumumba.

 

Blvd du 30 Juin
Boulevard du 30 juin à Kinshasa, réalisé grâce au financement de la SICOMINES. Ph. Droits tiers.

Répartition du capital social de la SICOMINES

Concernant la répartition du capital social de la coentreprise SICOMINES, les opinions divergent. Des structures de la société civile estiment que les parts revenant à la RDC sont insignifiants. Qu'est-ce qui justifie la répartition du capital social de ce contrat Sino-Congolais qui attribue 68% à la partie chinoise et 32% à la République Démocratique du Congo, Elie Tshinguli, Directeur général adjoint de la SICOMINES se défend, dans une interview accordée aux journalistes de Kinshasa, dont ACTUALITE.CD a pris part. 

"Tous les capitaux qui sont investis dans le programme Sino-Congolais viennent de la partie chinoise. Cette coopération qui a engendré SICOMINES est un peu particulière. C'est une coopération où les minerais sont vendus à la Chine en contrepartie la Chine nous donne des moyens pour développer les infrastructures qui manquent dans notre pays. C'est depuis 2008 que le programme a commencé et c'est en 2016 que nous avons lancé la production. Donc le financement de la Chine dans ce projet a commencé depuis 2008 avant la production. C'est l'une des raisons qui fait que ceux qui apportent les capitaux soient majoritaires", soutient-il. 

"Les gens peuvent épiloguer mais la partie congolaise sait que le projet est bon, profitable à la RDC et à la Chine. C'est le seul partenariat de la Gécamines qui a commencé à déverser ses dividendes après une année de production des cathodes", relève M. Elie Tshinguli.

La RDC est contrainte à rembourser ses prêts et de continuer à produire afin que plusieurs projets gouvernementaux puissent bénéficier du financement de la SICOMINES. 

"La SICOMINES travaille pour rembourser les prêts de ce contrat. C'est à l'Etat congolais qui dispose tous les documents nécessaires de faire l'évaluation. À notre niveau, nous travaillons pour payer le remboursement de ces prêts et nous continuons à produire afin que les autres projets qui doivent venir du gouvernement puisse être financés pour le bien de la population", explique le DGA de la SICOMINES.

Exonération des taxes à la SICOMINES

SICOMINES bénéficie des exonérations fiscales et parafiscales quasi-totales. Ce qui est justifiable, selon M. Elie Tshinguli. 

"SICOMINES se trouve dans un contexte un peu plus particulier par rapport aux autres entreprises minières. C'est nous qui finançons les projets d'infrastructures sur l'ensemble du territoire en contrepartie nous devons travailler pour payer nos prêts. C'est en ce moment que les deux parties s'étaient accordées pour exonérer la SICOMINES de toutes taxes. C'est en 2008 que nous avons débuté le projet. Et notre première production a eu lieu en 2016 et pendant ce temps-là, il y a eu plusieurs réalisations à travers le pays. Cette exonération est bénéfique pour les deux parties", soutient-il. 

Cahier des charges

La coentreprise SICOMINES a signé le 20 août 2021, son cahier des charges avec la communauté locale de Luilu et le quartier Kapata situés à Kolwezi, comme oblige le code minier. Ce cahier des charges est évalué à hauteur de 11,58 millions USD. Ce document retrace la majorité des besoins de la population dont nous allons débuter leurs exécutions cette année. 

Emploi

La Sino-Congolaise des Mines a créé 7 300 emplois locaux, dont plus de 2 100 employés travaillent à la SICOMINES S.A., et 5 200 employés travaillent dans les entreprises sous-traitantes.

La société sélectionne chaque année 100 employés les plus performants dits "employés d'étoile". Le nombre cumulatif des employés d'étoile s'élève à 796 soit au total 572 employés récompensés.

Talents Formés: 956 talents professionnels miniers au total ont été formés, comprenant les laborantins, électriciens, ouvriers d'instruments, mécaniciens, opérateurs de la concentration, opérateurs de la métallurgie, opérateurs du grillage, acideurs, arpenteurs, chauffeurs de chariots élévateurs, chauffeurs de grues et briqueteurs.

Centrale hydroélectrique de Busanga

Notons que la SICOMINES a aussi financé à hauteur de 656 millions USD la centrale hydroélectrique de Busanga, située au territoire de Lubudi, chefferie de Munanga, dans la province du Lualaba à 138 Km de Kolwezi, qui sera mise en service au 20 novembre 2021. Le lancement de ce projet hydroélectrique débuté en novembre 2017 permettra de remédier efficacement à la pénurie d'électricité à la Sino-congolaise des Mines (SICOMINES SA) dans sa phase II de son développement et les environs. La puissance totale installée est de quatre turbines à 240 MW. La production d'électricité annuelle moyenne est de 1 320 milliards de kW.h.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une