Breaking news

RSF, JED, MILRDC, Internews indignés suite à l’interpellation violente du directeur de publication d’ACTUALITE.CD par la police
Mercredi 15 septembre 2021 - 16:42
Les micros de ACTUALITE.CD
Les micros de ACTUALITE.CD

Les associations de défense de droits de la presse ne sont pas restées muettes face à la bavure policière qu’a subie le directeur de publication de ACTUALITE.CD et correspondant de RFI. Patient Ligodi a été brutalisé, agressé physiquement par des policiers alors qu’il couvrait la marche de la coalition Lamuka ce mercredi 15 septembre à Tshangu, dans l’est de Kinshasa.

Reporter sans frontière (RSF) qui dénonce la « brutalité inouïe » demande des sanctions à l’encontre des malfrats.    

« RSF dénonce la brutalité inouïe utilisée lors de l'interpellation injustifiée du correspondant de RFI Patient Ligodi, traîné par terre et jeté dans une voiture alors qu'il ne faisait que son métier et ne résistait pas. Les policiers impliqués doivent être sanctionnés », réagit RSF sur son Twitter.

Pour Journaliste En Danger (JED), « rien ne justifie l’usage de la violence à l’encontre de ce correspondant de RFI qui n’a pourtant commis aucune infraction en couvrant cette manifestation et les agissements des forces de sécurité n’avaient rien à voir avec le travail du journaliste.

« JED condamne fermement l’agression du correspondant de Radio France Internationale à Kinshasa, capitale de la RD Congo, par les forces de l’ordre et exige par conséquent des explications du Commissaire provincial de la police nationale congolaise de Kinshasa sur cet acte intolérable. JED dénonce avec véhémence cette violence policière et demande instamment aux autorités gouvernementales et de la police de sanctionner les auteurs de cet acte infligé publiquement au vu et au su de tout le monde au journaliste Patient Ligodi », condamne JED dans un communiqué.

L’ONG internationale Internews a exprimé son soutien à Patient Ligodi.

« Patient Ligodi, journaliste, fondateur et directeur d'un des plus sites indépendants d'information, est l'une référence de la profession en RDC. Il a été brutalisé, arrêté puis relâché par des éléments de la Police nationale alors qu'il couvrait une manifestation politique de l'opposition. Internews exprime tout son soutien à Patient, une belle personne, un passionné et un excellent journaliste. Nous avons hâte de continuer à travailler avec lui pour le développement des médias indépendants en RDC », Internews.

De son côté, l’association des médias d’information en ligne (MILRDC) a interpellé le gouvernement et exigé des « sanctions exemplaires ».

« MILRDC rappelle au Gouvernement, qui a autorité sur la police, que la liberté de presse est constitutionnelle et qu’il a le devoir sacré de garantir ce droit. MILRDC exige des sanctions exemplaires contre des policiers indélicats qui entravent le droit à l’information.

Plusieurs organisations internationales ainsi que les ambassadeurs accrédités en RDC ont condamné avec véhémence cette bavure policière sur un journaliste en plein exercice de son métier.

Fonseca MANSIANGA

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une