Breaking news

Présumé détournement à l'OCC : le DG, la DGA et le Directeur Financier entendus, l’affaire est renvoyée au 17 septembre pour plaidoirie 
Mercredi 15 septembre 2021 - 07:22
Photo brandie lors d'une manifestation politique à Kinshasa

Le procès sur le détournement à l'Office Congolais de Contrôle (OCC) se poursuit à la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe. Cette dernière a procédé à l'instruction du dossier à son audience publique de ce lundi 13 Septembre 2021. Chacun des prévenus a répondu aux différentes questions en vue d'assurer ses moyens de défenses en justifiant la disparition des fonds leurs reprochés. 

Monsieur Risasi Tabu Celestin Pierre, Directeur Général de l'OCC, a notamment répondu à une des préventions lui reprochées, plus particulièrement le fait d'avoir payé irrégulièrement des primes collaboration au personnel d'appoint au Président du Conseil d'administration,  Directeur Général et Directeur Général Adjoint et aux mandataires. Il a allégué s'être basé sur la convention collective et que les décisions concernant ces fonds relèvent du Conseil d'administration qui la soumet à l'autorité de tutelle pour approbation. La même justification est donnée par le Directeur Financier Tshaba Tshinzela.  En réplique, le Ministère public a déclaré  avoir retenu cette infraction du fait des déclarations du DG de l'OCC devant l'inspecteur de l'IGF selon lesquelles ces primes avaient été octroyées conformément à la convention collective et aux us et coutumes.

Après avoir instruit le dossier et interrogé différents prévenus sur chaque chef d'accusation,  la Cour a décidé de renvoyer l'affaire au 17 Septembre 2021 pour plaidoirie.

Pour rappel,  le Directeur Général de l'OCC Risasi Tabu Celestin Pierre   et le Directeur Financier Tshaba Tshinzela  sont poursuivis pour sept chefs d'accusations de détournement des derniers publics  : le détournement de 1.618.726.761 FC représentant les recettes du Guichet unique qui se trouvait entre leurs mains en vertu leurs qualités; le détournement 963.504,18 $US représentant les productions des départements du contrôle technique (DCT), contrôle de production locale (DCPL), et environnement (DENV); le détournement de 9.168.538.852 FC en utilisant des procédures consistant à des virements internes des fonds banques caisses non justifiés; le détournement de 5.497.317.092,80 FC en payant de manière abusive et irrégulière des primes et collations respectivement au personnel d'appoint au Président du Conseil d'administration, du Directeur Général et de madame le Directeur Général Adjoint et aux mandataires; le détournement de 42.710.787.025,80 FC en procédant à des  paiements abusifs et irréguliers d'autres collations, de diverses primes et extra times au personnel de l'OCC; le détournement de 1.037.927 $ US par le paiement injustifié d'une prime de bonification pour la clôture de l'exercice 2018; et le détournement de 61.098.425.213 FC par des procédés non justifiés des mises à disposition des fonds.

Quant à la Directrice générale adjointe Isabelle Kasongo Omba, elle est poursuivie pour le détournement de la somme de 100.800 $ US représentant les frais de loyers des trois années alors qu'elle était bénéficiaire des indemnités mensuelles de logements contenues dans ses rémunérations.

Tous les prévenus sont en liberté provisoire. À la suite de la procédure judiciaire qui a été  ouverte, le Directeur Général et la Directrice Générale adjoint de l'OCC ont été suspendus de leurs fonctions en date du 13 juillet 2021 par le Ministre du Commerce extérieur.

DESK JUSTICE

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une