RDC : une étoile déposée à la place des artistes en mémoire de Maman Shako
Lundi 19 juillet 2021 - 20:20
Photo ACTUALITE.CD.

Une marque de l’artiste comédienne Jacquie Shako Diala dit Maman Shako, décédée le 15 juin dernier, a été déposée samedi 17 juillet à la place des artistes où se trouve déjà gravés plein d’autres noms. Sur la plaque posée par l’artiste comédien Masumu Debrindet, le visage de l’artiste et son temps de vie qui est allé de 1958 à 2021. Une manière d’immortaliser cette figure emblématique du théâtre congolais, enterrée le même jour au cimetière Nécropole entre terre et ciel.

Plusieurs artistes comédiens présents sur le lieu ont regretté la perte d’une icône de la culture. C’est notamment le cas de Jérémie Nsiala alias Palpite, artiste comédien, qui rappelle les qualités humaines qui caractérisaient Maman Shako.

« J’ai trouvé maman dans ce travail, tout le monde a son mauvais côté mais pendant 20 ans d’expérience dans le métier, je n’ai pas trouvé maman dans quelque chose de mal. Elle était toujours là à nous conseiller, dans les tournages on se rencontrait, elle était toujours gentille, elle nous soutenait. Je ne l’avais jamais vue passer dans une émission pour critiquer ou insulter, elle avait toujours l’amour et l’esprit de réunir. Ma peine est juste que j’avais comme plus grand souhait de jouer avec elle sur une même scène comme je l’avais fait avec Pululu et les autres. C’est une icône que nous avons trouvé et qui, aujourd’hui nous a laissé dans ce travail. Sur scène, elle était polyvalente, elle incarnait parfaitement bien tous les rôles », a-t-il témoigné à ACTUALITÉ.CD.

Lorsque la nouvelle du décès de Maman Shako s’est répandue, de nombreuses réactions, des hommages, des témoignages ont fusé de partout, dans les réseaux sociaux entre autres où Ronsia Kukielukila, artiste humoriste, lui rendait hommage avec des larmes aux yeux.

« Maman Jacquie ... Je ne sais même pas par où commencer, je ne réalise pas qu'en ce moment, je suis en train de faire une publication pour te rendre hommage ... À peine, on s'est rencontré et j'ai réalisé un rêve d'enfance. A peine tu participes à mon projet ko kende KAK'AIRLINES et à peine tu es partie... On parlait de tes 50ans de carrière y a quelques semaines passées et aujourd'hui ton téléphone est pris par une autre personne. Quel souvenir tu me laisses maman Shako ! Dire que le dernier projet où tu as participé est Tokende ? A chaque fois qu'on parlera de toi me déchire ... Merci de m'avoir soutenu, merci pour la force, merci pour tout ! Bravo l'artiste ! », avait-il écrit.

La ministre Catherine Katungu va honorer la défunte avec la mise en place d’un prix "Flanelles de Shako", qui sera attribué aux artistes féminins du théâtre populaire chaque deux ans. Les biennales du théâtre populaire féminin vont également naître au pays.

Jackie Shako Diala Anahengo, plus connue sous le nom de scène "Maman Shako" s'est éteinte le 15 juin à l’hôpital HJ de Kinshasa. Humilité, incarnation parfaite des rôles, parfois cible d’attaques physiques, elle reste une figure incontournable du théâtre. Elle a vu le jour le 23 août 1958 à Lodja, dans l’actuelle province du Sankuru, elle est fille de Shako Joseph Antoine et Wadipoyi Ruth Charlotte. Elle était célibataire et mère d'une fille. Elle a œuvré dans plusieurs groupes, Groupe Mwangaza de Muyuyu wa Muyuyu en 1972, Groupe Mangobo en 1985, Groupe Nzoyi et Ecurie Maloba en 1986, Groupe Sans Soucis D'Afrique en 1991, où elle a assuré la fonction de la conseillère de l'équipe.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une