Vaccin contre le coronavirus: « La RDC a été l'un des pays les plus rapides à remplir toutes les étapes d’approbation » - Interview
Juliette John, Directrice de la Coopération britannique

Plus de 1,7 million de doses de vaccin contre la COVID-19 sont arrivées le mardi 2 mars 2021 à Kinshasa. La première phase d’introduction de ce vaccin ciblera les provinces les plus touchées:  Kinshasa, le Nord-Kivu, le Kongo-Central et le Haut-Katanga. La vaccination concernera 20% de la population. Il s’agit notamment du personnel de santé qui représente 1% de la population, des personnes âgées de plus de 55 ans (6%) et des personnes souffrant de comorbidités (maladie rénale chronique, hypertension artérielle ou diabète), soit 13%.

Avec un engagement de 750 millions de dollars, le Royaume-Uni est l'un des fondateurs et principaux bailleurs de COVAX. 

En collaboration avec ses partenaires internationaux, il accompagne le Gouvernement congolais dans la mise en œuvre le programme national de vaccination contre la Covid-19, en particulier l’accès aux vaccins pour le personnel de santé et pour les plus vulnérables. 

ACTUALITE.CD reçoit ce mercredi Juliette John, Directrice de la Coopération britannique.

Pourquoi la RDC fait partie des premiers pays africains concernés par ce premier lot?

C’est parce que la RDC, un pays prioritaire de l’initiative Covax, a progressé rapidement pour mettre en place les réglementations et obtenir les approbations nécessaires, notamment un plan national de déploiement et de vaccination. La RDC est le troisième pays après le Ghana et la Côte d’Ivoire à recevoir des vaccins grâce à l’initiative Covax.

Sur base de quoi la quantité de 6,948,000 doses a été décidée? 

D’ici fin 2021, l’initiative COVAX devra fournir 1,3 milliard de doses aux pays les plus vulnérables du monde. COVAX coordonne les allocations initiales afin de garantir un accès rapide et équitable aux vaccins contre la Covid-19. Les près de 7 millions de doses ont été octroyées à la RDC sur la base d’une stratégie soumise par le gouvernement de la RDC, elles ne constituent qu’une première allocation. D'autres doses de vaccin seront fournis à la RDC à l'avenir, toujours dans le cadre de l'initiative COVAX. 

Est-ce que la RDC est prête  à recevoir des vaccins contre le coronavirus? 

Oui, COVAX surveille en temps réel l'état de préparation de tous les pays afin de déterminer comment et quand les vaccins peuvent être expédiés. La RDC a été un des pays les plus rapides à remplir toutes les étapes d'approbation nécessaires pour être évaluée comme étant prête à recevoir son allocation initiale.

Un plan national de déploiement et de vaccination est-il déjà approuvé par le gouvernement congolais?

Un Plan National de Déploiement et de Vaccination (PNDV) a été approuvé par le gouvernement congolais, suite à un processus rigoureux avec GAVI, OMS et UNICEF. Le PNDV de la RDC a été jugé de bonne qualité et approuvé sans révisions substantielles.

Cela signifie que la RDC a satisfait les exigences dans quatre domaines clés :

- Les populations cibles identifiées ;

- Besoins de la chaîne du froid ; 

- Un budget clair avec des mécanismes de financement clairs ;

- Une approche de la pharmacovigilance (un plan clair pour assurer une vaccination et des soins aux patients en toute sécurité)

Pourquoi seulement le vaccin Astra Zeneca/Oxford University?

Le gouvernement congolais s’est prononcé pour l’utilisation du vaccin Astra Zeneca car il répond aux conditions de conservation existantes dans le pays (entre 2°et 8°C). Le vaccin Astra-Zeneca est déjà utilisé dans plusieurs pays, y compris le Royaume-Uni où il a déjà été utilisé pour vacciner des millions de personnes. Les 7 millions de doses pour la RDC ont fait l'objet d'essais cliniques rigoureux et son utilisation a été autorisés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Ministère de la santé de la RDC.

Comment le Royaume compte-t-il aider la RDC dans ce cadre précis de vaccination?

Le Royaume-Uni est l'un des fondateurs et principaux bailleurs de l'initiative COVAX par laquelle la RDC reçoit ce premier lot de vaccins. Globalement, le Royaume-Uni s'est engagé à verser 750 millions de dollars à COVAX. En RDC, nous travaillons avec le Ministère de la santé, GAVI, l'OMS, l'UNICEF pour appuyer la mise en œuvre du programme national de déploiement et de vaccination, en particulier l’accès aux vaccins pour les plus vulnérables et pour renforcer l’engagement avec les communautés. Au-delà de la vaccination, en tant que bailleur important dans le secteur de la santé, le Royaume-Uni a également fourni plus de $15 millions à la réponse COVID-19 en RDC. Cette action soutient la prévention et le contrôle des infections dans les établissements de santé et maintient l'accès à la nourriture pour les plus vulnérables. 

En tant que troisième plus grand bailleur du secteur de la santé en RDC, nous appuyons aussi la vaccination de routine et l’accès aux services de santé de qualité pour des millions de personnes.

Qui sont les principales cibles de la vaccination et quand est-ce que la campagne va commencer?

Les groupes prioritaires de la RDC comprennent le personnel de santé et les travailleurs sociaux ainsi que les principaux groupes vulnérables, notamment les personnes âgées de 55 ans et plus et celles souffrant de comorbidités (par exemple, maladie rénale chronique, hypertension, diabète). Le début de la campagne de vaccination commencera bientôt.

Lire aussi:

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une