Lundi 7 décembre 2020 - 12:56

Breaking news

Palais du peuple: gaz lacrymogènes pour disperser l’affrontement entre les militants pro Kabila et pro Tshisekedi, des blessés graves signalés
Les militants aux abords du palais du peuple. PH/ACTUALITE.CD

La police a usé des gaz lacrymogènes et tirs de sommations pour disperser les militants du PPRD et de l'UDPS qui continuent de s’affronter aux alentours du palais du peuple.

Sous un violent affrontement, les militants PPRD venus avec des banderoles pour soutenir Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale ont été chassés par ceux du camp présidentiel avant qu’un deuxième round pousse les forces de l’ordre à agir. 

“Plusieurs tirent des sommations du côté Kabinda-Mushie pour disperser les têtus des Forces du Progrès de l'UDPS. Ils ne reculent pas devant les coups de gaz lacrymogènes. Au moins 3 blessés graves déjà que j'ai vus. Ils (UDPS) détenaient les armes blanches entre les mains (bâtons, barre de fer, couteau, machete, tournevis,. . .”, rapporte le reporter de ACTUALITE.CD.

Les militants pro Tshisekedi empêchent tout accès au Palais du peuple aux députés nationaux qui doivent siéger pour une plénière convoquée par Jeanine Mabunda visée par une pétition de plus de 200 élus selon les pétitionnaires.

La situation politique est extrêmement tendue. Ceci intervient le lendemain du discours du président Félix Tshisekedi qui a exprimé son rejet de la coalition FCC-CACH à l'issue des consultations politiques. Il a promis, de nommer très prochainement, un informateur pour identifier une nouvelle majorité. Tshisekedi n'a pas aussi exclu, la possibilité de dissoudre l'Assemblée nationale.

Berith Yakitenge

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une