Jeudi 29 octobre 2020 - 06:41

Breaking news

RDC-Minembwe: la MONUSCO laisse aux autorités la gestion de ce dossier, mais insiste sur la prise en charge des déplacés
Photo ACTUALITE.CD

David Gressly, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en RDC, était mercredi à la conférence de presse de la MONUSCO. Il a appelé à répondre notamment à l’épineuse question de Minembwe.

« Ce n’est pas à nous d’avoir une position. Notre objectif dans ce pays c’est toujours la protection des civils et la recherche d’une paix durable. Donc on reste en contact avec la population localement et toutes les communautés qui ont été affectées par les conflits. Moi-même j’étais à Mikenge ou j’ai vu des déplacés mais aussi à Bijombo où il y a encore plus de déplacés », a t-il dit. 

Il a insisté sur les aspects humanitaires.

« Donc pour moi, l’essentiel ce sont ces populations qui sont en déplacement et on va continuer. Il faut coaliser nos efforts pour aider ces gens. Nous sommes en train de voir comment on peut aider les gens à partir de Bijombo. Des collègues sont actuellement sur place pour voir ce qu’on peut faire de plus pour toutes ces communautés », a t-il déclaré. 

Il laisse la main aux autorités congolaises.

« Je crois que le président a été clair sur cette question de Minembwe. On laisse aux autorités congolaises la gestion de cette situation. Mon orientation est plutôt la protection de ceux qui souffrent dans cette zone. On va continuer de voir comment on peut augmenter notre capacité dans cette zone ». 

Pour rappel, le 27 octobre au cours d’une plénière de l’Assemblée nationale, le député Muhindo Nzangi avait demandé la démission du ministre Azarias Ruberwa Manywa du gouvernement. Il avait estimé que ses réponses par rapport à sa présence à Minembwe pendant l'installation du bourgmestre Gad Mukiza n’étaient pas convaincantes. 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une