RDC : le Canada souhaite que toute la lumière soit faite sur les circonstances de l’attaque ayant provoqué l’évasion de plus de 1000 détenus à la prison de Beni
Nicolas Simard, Ambassadeur du Canada en RDC/Ph ACTUALITE.CD

L’évasion spectaculaire ce mardi 20 octobre de plus de 1000 détenus de la prison centrale de Kangabayi, dans la ville de Beni (Nord-Kivu) ne laisse pas indifférente le Canada. Nicolas Simard, l’ambassadeur du Canada en RDC demande que lumière soit faite sur les circonstances de l’attaque armée qui a entraîné cette fuite massive des prisonniers.

« Je condamne fermement l’attaque de la prison centrale de Beni au Nord-Kivu, résultant en l’évasion de plusieurs centaines de combattants de groupes armés. Toute la lumière doit être faite sur les circonstances de cette attaque pour que les responsables soient imputables. », a-t-il réagi sur twitter.

Sur les 1455 détenus qui étaient recensés à Kangbayi, 122 ne sont pas sortis de la prison. 14 évadés ont été rattrapés par la Police. 2 sont morts par balles. D’après les autorités, cette évasion fait suite à une attaque attribuée aux combattants d'Allied Democratic Forces (ADF).

La société civile locale craint une montée en flèche des violences après cette évasion. Pour le mouvement citoyen Lucha, cette évasion « éloigne de plus en plus tout espoir de justice et de vérité autour des tueries dans la région ».

Ce n’est pas le premier incident du genre. En juin 2017, une autre attaque avait visé la prison de Kangbayi. 11 morts dont 8 éléments des forces de l’ordre étaient tués dans cette incursion qui avait vu 966 prisonniers prendre le large. Il ne restait plus que 30 détenus dans ce complexe carcéral fait au départ pour environ 250 prisonniers.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une