Mercredi 16 septembre 2020 - 09:47

Breaking news

Kinshasa-Coronavirus: après 5 mois d’intervention, plus de 100 patients placés sous oxygène, MSF transfère la gestion du centre de traitement entièrement à Hôpital de St. Joseph
Une équipe médicale consulte un patient de l'unité de traitement Covid-19 mise en place par MSF à l'hôpital Saint-Joseph. Ph. Franck Ngonga

Médecins Sans Frontières (MSF) a transmis ce 14 septembre la gestion du centre de traitement COVID-19 à l’hôpital Saint-Joseph (HSJ) de Kinshasa. Des médicaments et des équipements ont également été confiés à la responsabilité des autorités de cet hôpital après  cinq mois d’appui d’urgence à cette structure sanitaire pour la prise en charge des patients touchés par le coronavirus.

« Nous avons lancé ce projet d’urgence fin avril, au moment où démarrait la pandémie à Kinshasa », explique Raphaël Kibwantiaka, responsable du projet. « Rapidement, la quasi-totalité des 40 lits du centre de traitement a été occupée. Cinq mois plus tard, la capacité de prise en charge s’est accrue à Kinshasa, tandis que nous constatons une stabilisation du nombre de patients devant être pris en charge à Saint-Joseph », poursuit-il. « La pandémie est loin d’être finie mais en tant qu’organisation médicale d’urgence nous considérons pouvoir transmettre les activités aux autorités sanitaires et au Bureau diocésain des œuvres médicales (BDOM), qui gère Saint-Joseph. »   

L’hôpital bénéficiera pour la suite de l’appui de l’agence belge de développement (ENABEL) pour la gestion du centre de traitement. MSF explique que le maintien de son appui médical, psychologique et alimentaire des patients du centre de prise en charge ne se justifie plus. Il soutient sa décision surtout par la situation épidémiologique qui prévaut dans la capitale et des capacités de l’hôpital.

MSF
Le personnel médical s'habille en équipement de protection individuelle (EPI) avant d’entrer dans la zone à haut risque de l'unité de traitement COVID-19 de l'hôpital Saint-Joseph de Kinshasa (RDC).

Ouvert le 27 avril 2020, le centre de traitement COVID-19 (CTCo) a pris en charge 224 patients, dont 102 placés sous oxygène. Au 14 septembre 2020, six patients y étaient encore hospitalisés. 

Dans le cadre de la décentralisation de la prise en charge de la COVID-19, MSF appuie également quatre structures sanitaires (Mudishi, Mombele, Mososo et 2ème rue) de la zone de santé de Limete qui viennent renforcer l’offre de soins. 

« Dans ces quatre centres de santé, MSF a revisité le circuit des patients, formé les prestataires sur la définition et l’investigation des cas COVID-19 ainsi que sur l’isolation des personnes suspectes avant le prélèvement de sécrétions à des fins de dépistage», détaille Raoul Sassi, responsable médical du projet COVID-19 de MSF. « Nous avons également pré-positionné des équipements de protection personnelle, le matériel de laboratoire pour le prélèvement d’échantillons pour le laboratoire de l’hôpital Saint Joseph, et des dispositifs de lavage de mains », ajoute-t-il. 

Par ailleurs, l’organisation poursuit ses activités de lutte contre la COVID-19 dans d’autres quartiers de la ville et à travers le pays. 

« La pandémie est loin d’être finie en RDC, particulièrement à Kinshasa qui reste encore la province la plus touchée du pays. Il est important que les populations continuent à respecter rigoureusement les mesures de prévention et qu’elles puissent aller dans les structures sanitaires appropriées pour rechercher les soins en cas de symptômes de la COVID-19», conclut Dr Raoul Sasisi. 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une