Tshopo : manifestations des médecins après le non paiement de prime de risque promise par le gouvernement au premier trimestre de 2020
Marche des médecins à Kisangani/Ph ACTUALITE.CD

Les médecins membres du Synamed sont descendus dans la rue ce mercredi 8 juillet à Kisangani pour réclamer le paiement de leur prime de risque par le gouvernement. La manifestation est partie de l'Hôpital général de référence de Makiso jusqu’à l'hôtel de ville de Kisangani sous l’oeil vigilant de la police. 

En effet, les professionnels de la santé sont en colère suite au non respect par le gouvernement de l’engagement pris après la programmation de plus de 7000 médecins et dont la première vague devrait en principe être alignée au premier trimestre de cette année pour recevoir la prime de risque.

“Tout en saluant les étapes franchies par le Gouvernement Congolais au travers le Ministère de la santé publique, qui a organisé des travaux ayant conduit à la programmation de plus de 7000 Médecins congolais pour l’alignement à la prime de risque et cela du 1er trimestre 2020 au 2e trimestre 2021, nous sommes dans le regret (...) par le fait que déjà programmés pour l’alignement à la prime de risque, nous sommes pour la nième fois obligés de faire recours à la rue et abandonner les malades à leur triste sort, simplement  parce que le Gouvernement Congolais a du mal à honorer spontanément  son engagement pris et réaffirmé au vu et au su de tous par le biais du Ministre de la Santé Publique.”, disent les médecins de la Tshopo dans leur mémorandum lu à l'hôtel de ville de Kisangani par Dr Mateus Kanga, coordonnateur provincial du collectif des médecins de la Tshopo. 

Les médecins de la province de Tshopo se disent “déconsidérés et méprisés” par l’Etat Congolais alors qu’ils sont “acteurs de première ligne face à la Covid-19, nous exposant non seulement nous-mêmes, mais exposant aussi nos familles.”

Ils demandent ainsi au Chef de l’Etat de “de se rappeler de sa ferme promesse faite à tous les Médecins Congolais au travers le Collectif (qu’il avait d’ailleurs reçu dans son office de travail), celle de voir tous les médecins œuvrant au compte du Gouvernement Congolais être alignés et être payés effectivement ; d’instruire le Gouvernement de la République de passer  à la phase de la paie effective des Médecins nouvellement programmés pour l’alignement à la prime de risque, dont les listes ont été rendues publiques par le secrétariat général à la santé et transmises au Ministère du Budget qui traîne à  amorcer le processus conduisant à la concrétisation de la paie.” 

Au Premier ministre, “d’accorder tant soi peu une attention au social du Médecin Congolais, acteur clé du bien-être sanitaire de la population congolaise ; d’instruire le Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget d’exécuter sans délai la paie effective des médecins déjà programmés pour alignement à la prime de risque par le ministère de la santé.” 

Pour la Tshopo, au moins 81 médecins sont concernés par ces revendications liées à la prime de risque pour sept moins. 

Ernest Mukuli, à Kisangani

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une