RDC : la police a dispersé la marche anti-Malonda car les manifestants n'ont pas eu l'autorisation (Sylvano Kasongo)
La police bloque l'accès aux alentours du palais du peuple aux manifestants anti-Malonda. Photo Ivan Kasongo/ACTUALITE.CD.

A Kinshasa, la police a tiré ce samedi plusieurs coups de gaz lacrymogènes contre les manifestants qui s'opposent à la désignation de Ronsard Malonda comme président de la CENI. Selon le chef de la police à Kinshasa, Sylvano Kasongo, les militants n'ont pas eu l'autorisation pour organiser la manifestation.

Il estime à au moins 600 le nombre des manifestants. Il précise qu'aucun militant n'a été interpellé.

"La police a encadré la manifestation d'une façon professionnelle parce que nous sommes dans un État de droit. Nous sommes également dans un état d'urgence, les manifestants n'ont pas respecté la loi, ils n'ont pas écrit à l'autorité. Nous avons encadré la manifestation jusqu'à la première rue mais ils ont franchi la ligne rouge, ils voilaient aller au Palais du peuple. On a lancé quelques gaz lacrymogènes. Personne n'est arrêté, ceux qui discutaient avec la police ont été relâchés. Il faut chercher de solution pacifique au lieu d'aller chaque fois dans la rue. Les manifestants qui étaient là n'ont pas dépassé 600 personnes", a-t-il dit.

Les manifestants ont été dispersés et poursuivis par la police dans leur fuite. Des centaines de militants des mouvements citoyens Lucha et Filimbi ainsi que les membres du Comité laïc de coordination (CLC) n'ont pas franchi une barrière de la police pour accéder au Palais du peuple. Certains députés se sont également joints aux militants.

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une