Vendredi 3 juillet 2020 - 18:53

Breaking news

Affaire Évêque Mukuna : l’affaire renvoyée à deux semaines pour signifier la réouverture des débats au prévenu
L'êveque Pascal Mukuna lors de l'anniversaire de l'UDPS au stade des Martyrs. Ph. ACTUALITE.CD

L’audience de réouverture des débats dans l’affaire mettant en cause l’Evêque Pascal Mukuna s’est tenue ce vendredi 3 juillet 2020. Mais le tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu a renvoyé l’affaire à deux semaines, soit le vendredi 17 juillet pour régulariser la procédure à l’égard du prévenu.

C’est ce qu’explique l’ASADHO dans son communiqué rendu public ce vendredi 3 juillet 2020.

« Fixant ainsi la prochaine audience au 03 juillet 2020. A cette audience du 03 juillet 2020, en l’absence de l’Evêque MUKUNA pour cause de maladie, ses avocats ont comparu à titre conservatoire pour signifier au tribunal que le jugement avant dire droit n’a jamais été signifié à l’Evêque MUKUNA voire même la date de cette audience ne lui était pas notifiée. Tout est fait en catimini pour empêcher Evêque MUKUNA de se défendre.  Cette intervention a fait que le tribunal a renvoyé la cause à deux semaines pour régulariser la procédure », peut-on lire dans le communiqué.

L’ASADHO a fortement critiqué le comportement du juge Kibonge Kinene, qui a décidé d’ordonner la réouverture des débats, au lieu de rendre son jugement. Cette association pour la défense des droits de l’homme reproche au juge président de violer les lois en vue de ne pas prononcer l’acquittement de Pasteur Mukuna.

L’Evêque de l’ACK est poursuivi pour viol, menace de mort et rétention illicite de document parcellaire par Madame Mamie Tshibola, veuve de son ancien collaborateur Kantshia. Il est en détention à la prison centrale de Makala depuis le 14 mai dernier. Mais le jugement de son procès est toujours attendu.

Blaise BAÏSE

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une