Lubumbashi : le mouvement citoyen Lucha dénonce l'incitation à la haine tribale dans la crise sécuritaire
Jeudi 5 mars 2020 - 09:43
Photo ACTUALITE.CD.

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) dénonce les dérives qui découlent de la crise sécuritaire à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga. Pour Lucha, il s'agit d'une affaire sérieuse qui affecte tout le monde et son éradication nécessite l'unité et l'implication de tous.

La sortie de ce mouvement citoyen fait suite à des vidéos à caractère tribal diffusées sur les réseaux sociaux et qui mettent en mal la cohabitation des populations au Katanga à l’occasion des manifestations anti-insécurité à Lubumbashi.

« L'exaspération des manifestants qui demandent la démission du Gouverneur est légitime et justifiée par le sentiment d'abandon qui se traduit par la recrudescence de l'insécurité et l'incapacité des dirigeants à endiguer. Nous rappelons que la mission de protéger la population et leurs biens est l'une des  missions des autorités tant civiles que militaires dans la province. Nous mettons en garde les compatriotes qui attisent le feu du tribalisme. La RDC est un seul pays et son peuple est condamné à vivre ensemble. Tout en incitant à la culture du vivre ensemble, nous n'allons pas hésiter de saisir la justice contre les récidivistes », dit le communiqué de Lucha.

L'enjeu sécuritaire n'a pas de tribu ni de camps politiques, rappelle ce mouvement citoyen, qui dit apporter son appui à la démarche de pression faite aux autorités locales. 

Lucha fait remarquer que « ce démon de division s'est particulièrement intensifié dans la foulée de la crise qui touche notre province depuis plusieurs mois ». 

Mercredi, des manifestations ont été organisées par des jeunes arborant aux couleurs de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). Venus de Matshipisha principalement, Ils ont été devant le bureau de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga pour exiger plus d'engagement des autorités locales dans la sécurisation des personnes et de leurs biens.

Le cadre de concertation avait, pour sa part, appelé à ne pas politiser des marches qui doivent être une initiative de la communauté victime de l'insécurité et non des partis politiques.

José Mukendi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une