Catégorie
Actualité

Le tout premier discours de Félix Tshisekedi sur l’état de la nation devant les deux chambres du parlement, réunies en congrès est attendu tant par la population que par la classe politique.

Pour Jacquemain Shabani, président de la Commission électorale permanente (CEP) de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), il sera intéressant d’écouter le chef de l’Etat sur notamment des questions liées à l’Etat de droit, à la sécurité et à la politique. 

La principale promesse de Félix Tshisekedi reste l’instauration de l’Etat de droit qui est aujourd’hui considéré comme la principale caractéristique des régimes démocratiques. En faisant du droit un instrument privilégié de régulation de l’organisation politique et sociale, il subordonne le principe de légitimité au respect de la légalité. Il justifie ainsi le rôle croissant des juridictions dans les pays qui se réclament de ce modèle. Jacquemain Shabani voudrait entendre à nouveau le chef de l’Etat sur la lutte contre la corruption, l’organisation du pouvoir judiciaire avec la responsabilisation des magistrats dignes. Il souhaite aussi un regard sur le renforcement de la démocratie avec un accent sur le fonctionnement des institutions de la République et des précisions sur l’organisation des arriérés électoraux.

Concernant la sécurité, il souhaite un éclairage sur la paix dans l'Est du pays ainsi que la restructuration des services de sécurité. L’état des lieux de la gratuité de l'enseignement primaire sera également une question cruciale sur laquelle des réponses sont attendues. 

Et, sur le plan politique, Jacquemain Shabani espère le chef de l’Etat s’attardera sur la moralisation de la vie politique et l’état des lieux de la coalition FCC CACH.

Ivan Kasongo

Vidéo