Catégorie
Photo droits tiers

Félix Tshisekedi, président de la République, co-anime avec Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement, des échanges sur le secteur privé au Kempiski Hôtel de Kinshasa ce mardi 18 juin.

« Ces échanges sont placés sous le signe du plaidoyer mené quant à rôle et la mission de la BAD à travers son président, ancien ministre nigérian de l’agriculture et du développement rural en mission en RDC (…) ce sera l'occasion pour le Président de la RDC de mettre l’accent sur le programme du gouvernement et les 5 secteurs prioritaires à savoir l’énergie, l’agriculture, l’industrialisation et l’intégration régionale », dit le communiqué publié avant l’événement.

Il est prévu notamment l’intervention de l’agence nationale pour la promotion des investissements en introduction de la séance. Anthony Nkinzo, Directeur Général de l'ANAPI fera une présentation de la RDC et de son potentiel pour les investissements.

«Nous sommes venus pour insuffler une nouvelle dynamique au partenariat bilatéral et explorer des pistes susceptibles de renforcer la croissance économique du Congo. Ce pays est important pour la Banque. A l’instar du pont que nous avons contribué à ériger entre la Gambie et le Sénégal, nous allons accompagner le Congo dans des projets intégrateurs, » avait dit Akinwumi Adesina, président de la BAD à son arrivée à Kinshasa.

Contexte

8e président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, avait été invité par Félix Tshisekedi.

« Nous mettrons à profit cette visite pour faire un état de lieu de la coopération entre la Banque africaine de développement et la RDC », avait écrit le président congolais dans sa correspondance du 23 mai.

Institution financière multinationale de développement, établie dans le but de contribuer au développement et au progrès social des États africains, la BAD a son siège à Abidjan.

La mission de la Banque est de combattre la pauvreté et d'améliorer les conditions de vie sur le continent, via la promotion des investissements à capitaux publics et privés dans des projets et des programmes aptes à contribuer au développement économique et social dans la région. Ainsi, la BAD est un fournisseur financier pour bon nombre de pays africains et d'entreprises privés investissant au sein des pays membres de la région.