Catégorie
Le colonel dissident John Tshibangu/Ph droits tiers

Le mouvement citoyen Engagement Citoyen pour le Changement (ECCHA-RDC) revient sur la question des prisonniers militaires et assimilés, condamnés pour des faits politiques. Lors d’un point de presse tenu le mercredi 15 mai 2019, le mouvement citoyen appelle à la libération des détenus censés bénéficier de la grâce présidentielle.

ECCHA déplore notamment le maintien en détention d’Eddy Kapend, John Tshibangu et Geco Beya. D’après le mouvement citoyen, les trois détenus devraient être remis en liberté conformément à la grâce présidentielle que le chef de l'Etat Félix Tshisekedi a accordée à tous les prisonniers politiques et d’opinion.

“ECCHA-RDC désapprouve avec fermeté le renvoi du dossier de l'officier supérieur John Tshibangu devant la Cour militaire de la Gombe”, déclare Ben-José Luendu, coordonnateur d’ECCHA.

Christian Tshibangu, fils du colonel dissident John Tshibangu, a profité de l’occasion pour lancer le même appel.

" Mon père souffre du cœur depuis un certain temps à la prison de Ndolo où il est détenu. Il a besoin d'une opération chirurgicale donc il doit être transféré vers un hôpital spécialisé pour une prise en charge considérable. Nous demandons au président de la République de s'intéresser personnellement à son cas", dit-il.

Ancien chef d'état-major de la 4ème région militaire à Kananga, John Tshibangu s’était rebellé contre les FARDC, en 2014. Hostile au pouvoir de Joseph Kabila, l’officier avait donné à l’ancien chef de l’Etat et tout son régime “un ultimatum de 45 jours pour quitter le pouvoir”. Il avait été arrêté, en février 2018, en Tanzanie, puis extradé à Kinshasa.

Thérèse Ntumba