Breaking news

Climat des Affaires : Reçu par le ministre de la Justice, Anthony Nkinzo (DG Anapi) en sort rassuré

Mercredi 28 février 2018 - 19:29
Catégorie

Le directeur général de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (Anapi), Anthony Nkinzo Kamole, a conféré le mardi 27 février avec le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba. Il était question pour les deux personnalités d’harmoniser leurs vues concernant l’assainissement du climat des affaires en République Démocratique du Congo (RDC) mais aussi sur la question de l’implémentation du Guichet Unique de Création des Entreprises (GUCE). Le ministre de la Justice a donné des assurances fermes à son hôte par rapport à son implication pour garantir la sécurité des investisseurs sur le plan juridique  et judiciaire.

« <em>Il était utile que nous puissions venir auprès du patron de la justice pour que nous puissions obtenir son engagement… Ce dernier a exprimé sa ferme volonté à pouvoir accompagner les opérateurs économiques. Il a mis en œuvre sa feuille de route pour qui est aujourd’hui une commission des magistrats pour analyser les dossiers des faux magistrats. C’est un engagement fort qui prouve aux opérateurs économiques que l’équité de la justice est en train de se mettre en place et elle est garantie </em>», a déclaré Anthony Nkinzo.

L’autre volet de cette rencontre portait sur l’implémentation du GUCE dans les autres coins de la République. Hormis la ville province de Kinshasa et Lubumbashi, le ministre de la Justice a promis de s’activer pour l’ouverture de ces guichets notamment à Kisangani où il sera opérationnel dans quelques jours. Mais, entre-temps, les provinces du Nord et du Sud-Kivu vont emboîter le pas vers la fin de l’année, selon un calendrier qui a été planifié.

Au-delà de tout ceci, l’Anapi attend énormément du ministère de la Justice pour l’aider à réaliser sa mission surtout en terme des reformes notamment du Doing Business 2019. Ce dernier se base sur quatre indicateurs qui sont : la création d’entreprise, la protection des Investisseurs Minoritaires, l’Exécution des contrats et le Règlement de l’insolvabilité. Et ne parlant que du 3<sup>ème</sup> indicateur, deux importants projets des lois sont en attente d’adoption au Parlement. Ce sont les lois portant Modalités d’application du Droit Ohada en RDC et celle modifiant la loi sur les Tribunaux de Commerce en RDC. Ces lois contribueront grandement à l’amélioration du climat des affaires au pays.

Michel TOBO