Suspendu par Dany Banza, Me Mukendi estime qu'il ne peut jamais trahir sa conscience

Suspendu par Dany Banza, président de l'Avenir du Congo (ACO) pour avoir, selon lui, obtempéré aux injonctions d'un conseiller de Moïse Katumbi, Maître Sonvil Mukendi, porte-parole du parti, revient sur les raisons de son exclusion.

<strong>Vous êtes porte-parole suspendu du parti du député Dany Banza, qui vous accuse d’avoir reçu des injonctions de la part de Mr Salomon Idi Kalonda, conseiller de Mr Katumbi, un acte qui constitue pour le président de votre parti comme une ingérence. Comment réagissez-vous à cela ?</strong>

J’ai pris acte de cette suspension provisoire mais la motivation n’a pas été claire. Il a fallu qu’il puisse éclairer l’opinion tant nationale qu'internationale quant à cette ingérence qu’il aurait imputé à Mr Salomon Idi Kalonda. Deuxièmement, il m’a demandé en tant que porte-parole de faire une déclaration de soutien sur sa présence à l'Assemblée nationale le jour de la soit-disant signature de l’Accord. Moi, j’ai refusé, je ne peux jamais trahir ma conscience. C’est le peuple d’abord. Monsieur Dany Banza a fustigé le manque de liberté d’expression dans le Rassemblement et au sein du G7. Il ne peut pas m’interdire d'émettre mon opinion et de m’exprimer librement.

<strong>Qui vous a demandé de fustiger la demande de Mr Danny Banza, votre président ?</strong>

Personne. Moi, j’ai refusé.

<strong>Dans ce cas, c'est quoi la responsabilité de Salomon Kalonda dans ce dossier</strong>

C’est la question que je me pose aussi. Le vrai problème, c’est celui-là. Il m’a dit qu’il y avait une réunion au siège du parti à Lubumbashi, réunion à laquelle je devais participer pour faire ce communiqué mais j'ai refusé. Je suis libre d’opinion, de pensée. Je suis un intellectuel et un avocat de surcroît, je ne peux pas accepter n’importe quoi.

<strong>Quand cela s'est-il passé ?</strong>

Tout ça s’est passé samedi dans la journée. Il m’a appelé plusieurs fois et je lui avais dit que je n’étais pas sûr de le faire. Il m’a appelé vers 12h. Je lui ai dit que je ne suis pas disposé. Il m’a rappelé dans la soirée, je n’ai pas décroché et le lendemain, dans la matinée, j’ai été suspendu.

<strong>Vous êtes toujours membre du parti l’Avenir du Congo ( ACO) ?</strong>

Il m’a suspendu. Heureusement j’ai le soutien du président du Rassemblement au Katanga, j’ai le soutien de tout le Rassemblement au Katanga, j’ai le soutien de la coordination du Rassemblement. Moi, c’est le peuple d’abord, je ne trahirai jamais ma conscience, je mène un combat noble pour la cause de la population. Je reste porte-parole du Rassemblement dans le Grand Katanga.

<strong><a href="https://twitter.com/bujakeratshiams">Stany Bujakera</a> / <a href="https://twitter.com/Ange_kason">Ange Kasongo</a>
</strong>

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une