Géopolitique : isoler le Rwanda, mission impossible ?
Mardi 20 septembre 2022 - 09:55
Paul Kagame et Félix Tshisekedi le 25 novembre 2021 à Kinshasa
Paul Kagame et Félix Tshisekedi le 25 novembre 2021 à Kinshasa

ACTUALITE.CD couvre pour vous le débat général annuel de l'Assemblée général des Nations Unies. Les chefs d'État et de gouvernement sont réunis au Siège de l'Organisation à New York (États-Unis) afin de débattre de questions d'ordre mondial. La RDC est à l’agenda ce mardi. 

Félix Tshisekedi sera parmi les dirigeants qui prendront la parole. Il interviendra 48 heures après les propos tenus par Antonio Guterres notamment sur la crise sécuritaire dans l’Est congolais et particulièrement sur l’activisme du M23 soutenu par le Rwanda. A cette occasion, la rédaction vous propose caricature, interviews, articles, éclairage, podcasts et vidéos sur cette question. 

« Le M23 a été comme vous le savez la raison de ces dernières manifestations, le fait que les Nations unies ne sont pas capables de battre le M23. La vérité, c’est que le M23 aujourd’hui est une armée moderne, avec des équipements lourds qui sont plus perfectionnés que les équipements de la Monusco », a dit le secrétaire général des Nations unies. 

« Par cette déclaration, je comprends que le Rwanda conserve malheureusement une certaine influence dans le concert des Nations en dépit du déficit de démocratie interne et des velléités au-delà de ses frontières », constate le député Juvenal Munubo.

Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, ce membre de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale estime qu’il s’agit d’un processus délicat qui prendra sans doute du temps.

« Félix Tshisekedi et la RDC doivent continuer avec la diplomatie, la renforcer et opérer des choix stratégiques en termes de partenariats pour parvenir isoler le Rwanda ».

Félix Tshisekedi et sa machine diplomatique ont du pain sur la planche eu égard à la marge des manœuvres que semble avoir Paul Kagame.

«  A ce jour, ni les forces rwandaises ni les terroristes du M23 ne se sont retirés de la province du Nord-Kivu. Que du contraire, ils mènent fréquemment des incursions militaires pour conquérir d’autres espaces territoriaux en RDC, provoquant ainsi des tragédies humaines notamment par des tueries, des déplacements forcés massifs des populations, les viols des femmes et autres violations graves des droits de l’Homme, sans compter le pillage de leurs biens au mépris de la Charte des Nations Unies, de l’Acte constitutif de l’UA et du droit international humanitaire », avait constaté et déclaré le Chef de la diplomatie congolaise fin aout à la réunion virtuelle du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine (UA).

Dans ce contexte, l’avenir semble incertain note le député Juvenal Munubo: « La suite semble être incertaine. La seule qui reste sûre est que le dégel et la désescalade entre la RDC et le Rwanda n'est pas pour demain ».

Lire aussi: 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une