Breaking news

Sud-Kivu : l'huissier de justice du tribunal de grande instance de Kavumu abattu par les hommes armés
Mercredi 6 juillet 2022 - 11:27
SUD-KIVU
Visuel service Infographie ACTUALITE.CD

L’huissier de justice du tribunal de grande instance de Kavumu à Kalehe dans la province du Sud-Kivu, au nom d’Emmanuel Bahati Namogo dit Kinoza, a été abattu par les hommes armés à quelques mètres de chez lui au cours de la soirée du mardi 5 juillet dernier.

Selon plusieurs sources, les hommes armés auteurs du forfait étaient en tenue militaire.

"  L'huissier Kinoza a été assassiné près de son domicile par les hommes armés. C'était aux environs de 18h55. Nous demandons aux services de sécurité de mener des enquêtes sérieuses pour trouver les malfrats qui l'ont tué et qu'ils soient jugés selon les lois du pays ",  indique Delphin Birimbi, président du cadre de concertation de la société civile de Kalehe.

"  Il était un huissier au tribunal de grande instance de Kavumu et a été tué par balles par des hommes armés en tenue militaire non autrement identifiés à quelques mètres de chez lui, proche du Centre Hospitalier et du bureau de la  poste de l'église CBCA de kalungu quand il rentrait chez lui ", indique Jean Blaise Rwamuhizi, un acteur de la société civile de Kalehe.

" Agé de 55 ans,   Bahati Namogo Emmanuel a été abattu par balles à 100 mètres de son domicile par des hommes armés non autrement identifiés lorsqu'il revenait du centre commercial de Kalungu. La Nouvelle dynamique de la société civile en territoire de Kalehe se dit très indignée et préoccupée par cet enième cas d'assassinat dans cette entité. Nous demandons que des enquêtes sérieuses se fassent pour dénicher les auteurs et que des sanctions exemplaires soient envisagées à leur endroit une fois découverts ", ajoute à son tour, Didier Misuka, président territorial de la NDSCI Kalehe.

Dans cette même partie de la province du Sud-Kivu, dans la même journée, les coupeurs des routes ont tendu une embuscade aux directeurs des écoles primaires Beroya, Mabingu et Bubale. Ces derniers détenaient l'argent des enseignants, qui ont été dévalisés par ces malfrats.

Les structures de la société civile locale plaident pour le renforcement des mesures sécuritaires pour protéger les habitants et leurs biens.

Justin Mwamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une