RDC : Sivi Malukisa de Manitech et Nadège Bula-Bula de M.Y Success désignées finalistes de la 3ème édition du Prix Pierre Castel
Samedi 14 mai 2022 - 16:56
Prix Pierre Castel 2022
Ph. ACTUALITE.CD

Les finalistes de la troisième édition du Prix Pierre Castel RDC sont désormais connus. Il s'agit de Sivi Malukisa, Fondatrice de Manitech, une entreprise du secteur agroalimentaire basée à Kinshasa, qui commercialise de la confiture, du beurre de cacahuète et des sauces locales et de Nadine Bula-Bula, Directrice Générale de M.Y Success, une société spécialisée dans la transformation et la commercialisation de deux tisanes locales : le Bulukutu Tea et le Sinda Infusion, produits déjà commercialisés par des supermarchés et quelques boutiquiers de la place.

Ces deux premières finalistes ont été désignées à l'issue des auditions devant le jury RDC à l'occasion du Grand Oral. Enfin, ces deux finalistes seront départagées par le Grand jury de Bordeaux en juin 2022 et ce, par visioconférence.

Le Prix Pierre Castel a pour ambition d’identifier et de soutenir des jeunes entrepreneurs qui, à travers leurs projets dans les domaines de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, contribuent au développement social et sociétal de leur pays. En soutenant l’esprit d’entreprise dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire, l’objectif du Prix est de favoriser les échanges entre les territoires africains et français afin de permettre le maintien du tissu socio-économique et de contribuer à l’emploi des jeunes et des femmes. Le prix Pierre Castel concerne pour le moment quatre (4) pays d’Afrique : Burkina-Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire et République Démocratique du Congo.

« Cette année, c'est la troisième édition encore plus de candidats encore avec un niveau plus élevé que d'habitude et je suis très fière de participer à ce jury et surtout d'aider des jeunes entrepreneurs. Je remercie tous les membres du jury, ce n’est jamais facile de trancher après une présélection sur 80 candidats, tombés à 6 et toujours des bonnes idées. Nous avons tenu compte de toutes les qualités de chacun, de tous les progrès et paramètres et besoins de chacun. Bravo à vous, il y a beaucoup d'entreprises qui peuvent émerger en République Démocratique du Congo », a déclaré à l'issue de la cérémonie, le Directeur Général de la BRACONGO, Cyril Segonds.

Sivi Malukisa, une des finalistes, reconnaît la qualité des autres projets et s'est réjouie d'être retenue parmi les finalistes de la 3e édition. Elle justifie son combat dans l'entrepreneuriat par le souci de voir son pays commencer à produire en interne et ne plus dépendre de l'extérieur.

« Dans une compétition, vous venez avec tout le positivisme et après vous regardez les autres compétiteurs et c’est là que vous verrez que ce ne sont pas des petits, des entrepreneurs qui évoluent bien, qui travaillent bien. On a pratiquement fait le même parcours avec la plupart d'entre eux (…). La RDC est un pays qui a besoin d'entreprises, a besoin que son économie soit relevée, a besoin des rôles modèles pour les plus jeunes c'est pour ça que je suis super et hyper motivé de continuer et de ne pas arrêter. J'encourage tous les jeunes à se surpasser, à se former, au-delà de ce que nous apprenons à l'université, il faut aller plus loin, c'est comme ça qu'on devient compétitif. Nous devons quitter le Congo qui est là en train de se plaindre, qui importe 90%  de sa nourriture, on doit arrêter ça, on doit arriver à produire nous-même quitte à ce que nous puissions développer des industries locales  " a-t-elle fait savoir après sa proclamation ».

A

Nadège Bula Bula s'est félicitée de son courage. Elle estime qu'elle ne vit plus pour elle-même mais beaucoup plus pour la communauté.

« C'est d'abord le courage, l'audace de transformer un problème en solution et créer des emplois qui contribuent à l'économie du pays mais qui a également un impact sur la société et l'environnement. Nous n’existons pas seulement pour nous même, nous existons pour toute notre communauté. Ce que nous faisons, c'est la production et la transformation et le conditionnement de notre Bulukutu et de notre citronnelle appelé Sinda donc nous le conditionnons vraiment comme le thé importé »,a précisé la DG de M.Y Success.

Parmi les 4 autres demi-finalistes, il y a eu le coup de cœur du jury qui était Nzengi Pemba Noelly, AG de Dela Mano SARL, une entreprise qui évolue dans l'agroalimentaire et spécialisée dans la transformation des épices. Il y aura également une dotation financière qui va être définie très prochainement. Tous 4 vont bénéficier des formations en ligne et des séances de coaching, bref, ils bénéficieront de l'accompagnement de Bracongo.

Du 15 mars au 15 avril 2022, la BRACONGO SA, en partenariat avec le Fonds Pierre Castel, avait lancé un grand appel à projet dans les domaines de l’agriculture et de l’agroalimentaire dans le cadre du Prix Pierre Castel 2022.

Pour cette troisième édition, 123 jeunes agripreneurs ont participé en soumettant leurs dossiers de candidatures. A titre de rappel, afin d’être éligible, il fallait être un Congolais ayant entre 18 et 45 ans, être à la tête d’une entreprise légalement constituée (enregistrée au RCCM) déjà en activité et résider en République Démocratique du Congo dans une des régions suivantes : Equateur, Kinshasa, Kongo Central, Kwango, Kwilu, Mai-Ndombe, Mongala et Sud Ubangi.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une