Procès Chebeya : la Cour militaire effectue ce mercredi une descente dans les parcelles du général Djadidja pour savoir où a été enterré le corps de Fidèle Bazana
Mercredi 10 novembre 2021 - 08:00
Comparution du général Djadjidja au procès dans l'affaire Floribert Chebeya et Fidèle Bazana
Comparution du général Djadjidja au procès dans l'affaire Floribert Chebeya et Fidèle Bazana

Dans le cadre de la poursuite de l'instruction de la cause sur l’assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana, la Haute Cour militaire va tenir une audience foraine ce mercredi à Mitendi dans la commune de Mont-Ngafula, précisément dans les parcelles du général Zelwa Katanga dit Djadidja, un des proches de l'ancien Inspecteur Général de la Police nationale congolaise et des Forces armées de la République Démocratique du Congo, John Numbi. M. Djadjidja est accusé de complicité dans le dossier. Selon l'accusation, sa parcelle aurait servi de lieu pour la mise en terre de la dépouille de Fidèle Bazana.

Dans ses dépositions, le policier Jacques Mugabo avait expliqué à la Cour qu’après le forfait, un certain Banza, militaire commis à la protection de la concession du général Djadjidja leur avait montré le trou creusé pour inhumer le corps de Bazana.

« J'étais dans le véhicule (Defender de 3 Z) qui suivait celui de Chebeya. Quand nous sommes arrivés, il est entré dans la brousse. Kenga Kenga était présent, il avait appelé un certain Banza. Nous l'avons suivi pour retirer le corps de Fidèle Bazana (du véhicule), nous sommes entrés dans la brousse jusqu'à atteindre le trou creusé pour enterrer le corps. Et c'est Banza qui nous a montré ce trou. J'ai entendu ce nom de la bouche du colonel Kenga Kenga. Après avoir enterré le corps, en rentrant au niveau du cimetière de Mbesenke, nous avons abandonné la voiture de Chebeya, et là j'ai encore revu Banza avec une bêche en main », avait-il témoigné.

La question qui suscite beaucoup d'interprétations, c'est le lien de rapprochement entre Banza et le général Djadjidja.

Floribert Chebeya avait été convoqué le 1er juin 2010 à l'Inspection générale de la police à Kinshasa pour rencontrer son responsable, le Général John Numbi, selon plusieurs témoignages. Son corps avait été retrouvé le lendemain dans sa voiture, les poignets portant des traces de menottes à Mitendi, périphérie ouest de Kinshasa. Celui de son chauffeur Fidèle Bazana n'a jamais été retrouvé.

Ivan Kasongo

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une