Kinshasa : face à la montée du banditisme urbain, Sylvano Kasongo annonce le départ d'une nouvelle vague de kulunas à Kanyama Kasese
Mercredi 4 août 2021 - 07:48
Le commissaire divisionnaire adjoint Sylvano Kasongo/Ph ACTUALITE.CD
Le commissaire divisionnaire adjoint Sylvano Kasongo/Ph ACTUALITE.CD

Le commissaire divisionnaire adjoint Sylvano Kasongo, chef de la police ville de Kinshasa a indiqué que face à la montée de banditisme urbain dans la capitale, une nouvelle vague de kulunas (gangs) sera envoyée à Kanyama Kasese (Haut Lomami) au Service national.

« Nous avons fait le travail, les kulunas sont partis à Kanyama Kasese. Ces jours, le phénomène revient encore avec force, sur ce, déjà ce jeudi, il y a le vol, les commandants doivent nous arrêter tous les kulunas, ils iront à Kanyama Kasese, les vrais kulunas, chefs des bandes, il ne faut pas arrêter des innocents. En collaboration avec le Service national, je crois que ça sera la 6e ou 7e vague de sorte que Kinshasa soit en paix, que la population vaque librement à ses occupations », a annoncé Sylvano Kasongo devant toutes les unités de la police au cours d’une parade lundi 2 août dernier au stade des Martyrs.

Il met en garde contre la libération des kulunas moyennant des amendes.

« Il n'est pas dit à un commandant, tu arrêtes un kuluna qui ne cesse de tourmenter la population, tu le libères à cause de 50.000 ou 100.000 FC. J'apprends que certains commandants sont surnommés « commandants 100.000 FC », ces genres de pratique doivent cesser immédiatement. Allons rechercher des kulunas, les chefs des bandes de sorte qu'ils partent changer leurs mentalités. N'attendons pas que les kulunas redeviennent plus forts comme c'était avant. C'est une occasion offerte aux commandants déjà jeudi à Flamboyant, chaque commandant du ciat, amenez nous 10 chacun. Les services des renseignements sont là, avec vous, avec le fichier, recherchez ces gens là de sorte qu'ils partent », a recommandé le chef de la police de Kinshasa.

Des centaines de brigands connus sous le nom de Kuluna sont déjà envoyés depuis l’année dernière à Kanyama Kasese pour le Service National les emploie dans l’agriculture sur plusieurs hectares. Les récoltes sont par la suite vendues en vue de contribuer à l’économie des diverses régions. Ces mêmes produits servent à la prise en charge des agriculteurs qui sont des anciens kulunas de la capitale.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une