Breaking news

RDC : la CENCO révoltée contre les propos « désobligeants » du SG de l’UDPS à l’endroit du Cardinal Fridolin Ambongo
Lundi 2 août 2021 - 11:24
Abbé Donatien N'shole, secrétaire général de la CENCO
Abbé Donatien N'shole, secrétaire général de la CENCO

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a exprimé ce lundi 2 août sa colère contre les propos « désobligeants » tenus par le secrétaire général de l’UDPS Augustin Kabuya à l’endroit du Cardinal Fridollin Ambongo et de l’Abbé Donatien N’shole, secrétaire général de l’épiscopat, qu’il accuse de politiser l’Eglise catholique, dans le contexte des tractations visant à désigner le président de la CENI.

« Ce samedi 31 juillet 2021, nous avons été consternés de voir sur la toile, une vidéo montrant le secrétaire général de l'UDPS Monsieur Augustin Kabuya, tenir des propos désobligeants à l'endroit de son Eminence le Cardinal, Archevêque de Kinshasa et de notre secrétaire général, les accusant entre autres, de politiser l'église », a déclaré l’abbé Donatien N’shole.

Ce dernier a fait cette déclaration au nom du Cardinal et de tous les évêques membres du comité permanent de la CENCO. Cette indignation des prélats catholiques mentionne également les troubles menés dimanche devant l'Archevêché de Kinshasa par des militants qui, d’après les évêques, ont relayé des propos tenus par Augustin Kabuya.

« Juste le jour après, ce dimanche 1 août 2021, nous avons été une fois de plus troublés pas les actes de vandalisme accompagnés des injures macabres posés à l'Archevêché de Kinshasa et à la résidence de son Eminence le Cardinal par un groupe des jeunes non autrement identifiés qui, dans leur discours ont repris les propos du secrétaire général de l'UDPS », a ajouté le secrétaire général de la CENCO.

Pour les évêques peinés, ces attaques « manifestent une haine contre l'Eglise catholique ».

Ces actes interviennent dans un contexte politique de plus en plus tendu au pays suite aux prises de position de l’Eglise catholique et de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) dans le processus de désignation du président de la CENI. Les profanations des édifices de l’Eglise catholique dans la province du Kasaï Oriental enveniment la crise. Devant les militants dimanche, Augustin Kabuya a indiqué que l’UDPS n’est pas responsable de ces actes.

Lire ici : RDC : " Si vous apprenez qu'il ya quelqu'un qui veut profiter de la situation politique actuelle pour s'en prendre aux édifices de l'église catholique, il faut l'arrêter" (Augustin Kabuya)

Ivan Kasongo

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une