RDC-Masisi : des creuseurs miniers artisanaux affluent désormais vers l'agriculture, les terres culturales deviennent de plus en plus rares
Dimanche 1 août 2021 - 12:40
Mines
Des creuseurs artisanaux des mines. Ph. ACTUALITE.CD

Plusieurs creuseurs miniers artisanaux décident de faire l’agriculture dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu), surtout dans la filière pomme de terre. Cela s'explique par le rendement qu’apporte ces derniers temps ce secteur aux producteurs agricoles de la place, depuis la mise en place du projet d’appui au secteur agricole du Nord-Kivu (PASA-NK). Conséquence, la location d'un hectare qui coûtait 100 USD depuis deux ans, se discute aujourd’hui entre 350 et 400 USD. 

« Il se pose actuellement un problème sérieux d’accès à la terre pour faire le champ. Beaucoup des creuseurs miniers artisanaux ont abandonné leurs activités minières et se livrent actuellement à faire l'agriculture. Peut être parce qu'ils ont vu que la culture de la pomme de terre apporte plus. Le fait qu'il y ait cette forte demande de la terre fait à ce que les propriétaires terriens haussent le prix de la location des champs. On loue un hectare à 350 USD ou plus pour une saison de 4 mois, ce qui n’était pas le cas d'il y a deux ans. On peut produire 25 sacs de 100 Kg chacun de pomme de terre par hectare. Un sac de 100 Kg coûte entre 35 et 40 USD» a témoigné un agriculteur.

Le directeur pays du  fonds international pour le développement agricole (FIDA), Dr Valentino Achancho, a souhaité que des nouvelles négociations entre les exploitants agricoles et les propriétaires terriens, sur le prix de location de la terre, soient facilitées par le gouvernement. 

  « En ce qui concerne l’accès à la terre, c’est un problème épineux que nous avons constaté ici. Le coût de la terre est d'environ 350 à 400 USD par hectare pour une exploitation. Ces producteurs ont trouvé que c’était très cher. Et donc, il est important que le gouvernement, les représentants des producteurs, les coopératives puissent se concerter avec les propriétaires terriens pour pouvoir s'entendre à des prix abordables. Un des propriétaires a dit, nous sommes en Afrique, on peut négocier. On est voisin, on est ami, on peut le faire » a dit Dr  Valentino. 

L'objectif principal du PASA-NK est d'améliorer durablement la sécurité alimentaire et les revenus des ménages participants. Son objectif de développement est d'améliorer la productivité et la rentabilité de quatre cultures pratiquées par les petits producteurs qui sont maïs, riz, pomme de terre et café arabica.   Le PASA-NK est mis en œuvre dans la province du Nord- Kivu, plus précisément dans les territoires de Beni, Lubero, Rutshuru, Nyiragongo et Masisi. Dans chaque territoire ciblé, les activités portent sur une ou deux cultures. Au total, 28 400 ménages bénéficient directement des activités du projet.

Jonathan Kombi, à Masisi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une