Etat de siège au Nord-Kivu : encore deux commandants de l'APCLS proches de Janvier Karairi se rendent aux FARDC avec plusieurs combattants et armes à Masisi
Mardi 27 juillet 2021 - 08:13
Miliciens Masisi
Miliciens Masisi

Les colonels autoproclamés Padiri et Ngume, deux chefs secteurs de l’alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS), une milice dirigée par le général autoproclamé Janvier Karairi, se sont rendus lundi 26 juillet 2021 aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). La cérémonie de leur accueil a été présidée par le commandant du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2, le général de brigade Mwehu Lumbu Évariste à Lushebere, à plus de 80 Km de Goma dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Les deux proches de Karairi se sont rendus avec plus de 90 combattants et une quarantaine d'armes. Selon le porte-parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2, le major Njike Kaiko Guillaume, les redditions enregistrées ces derniers temps dans les rangs des forces négatives résultent de l’état de siège en cours dans cette partie du pays.

« La méthode que nous avons utilisée, c'est l'état de siège. Le Commandant suprême a voulu que la partie Est de la RDC soit pacifiée. Il a mis les moyens tant matériels qu'humains mais aussi sa volonté. Voilà ce qui fait qu'aujourd'hui, 18 ans après, l'APCLS commence à quitter la brousse et je vous promets qu'avec la pression que nous allons mettre, incessamment, nous allons venir récupérer Janvier Karairi ici même là où nous sommes dans le territoire de Masisi », a dit le Major Njike.

Mercredi 22 juillet 2021, le général autoproclamé Paul Meheshe, chef de la 3e division de l'APCLS s'est également rendu aux FARDC, toujours dans le territoire de Masisi, avec 101 combattants et 40 armes à feu et 3 armes blanches.

Le Colonel Chinabu Christophe, administrateur militaire du territoire de Masisi, affirme qu'à côté de la pression militaire, la sensibilisation de ces miliciens à quitter la brousse a également été mise à contribution.

« Quand je suis arrivé, j'ai parlé à la population des instructions du Commandant suprême, il nous a demandé d'abord de sensibiliser la population, les chefs coutumiers et tous les natifs de déposer les armes et nous l'avons fait. Voilà maintenant qu'il y a des résultats positifs qui se pointent à l'horizon. La fois passée c'était Paul Maheshe qui était sorti. Et aujourd'hui, il y a les colonels autoproclamés Padiri et Ngume qui viennent de sortir. Ils sont tous les deux commandants secteur de l'APCLS », a pour sa part dit le Colonel Chinabu.

Plusieurs centaines de membres des forces négatives se sont rendus ces deux derniers mois dans le territoire de Masisi. Ils sont actuellement rassemblés aux centres de Mubambiro (Masisi) et de Rumangabo (Rutshuru), en attendant la matérialisation du processus de DDR-CS.

Jonathan Kombi, à Goma

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une