Mercredi 2 juin 2021 - 11:29

Breaking news

RDC : Zamenga Batukezanga, 21 ans déjà !
Zamenga Batukezanga/Ph. droits tiers

Ce 2 juin, le monde de la littérature se souvient de Zamenga Batukezanga Clément, décédé, il y a exactement 21 ans, soit en 2000. Il est considéré aujourd'hui comme l'écrivain congolais d'expression française le plus connu, le plus vendu, le plus lu, sans doute le plus accrochant et le plus étonnant.

Le Professeur Ngoma Binda, qui a écrit un livre sur la vie et les œuvres de Zamenga indique qu'il n'y a pas d'élève, depuis 1971, qui ignore Zamenga ou qui n'ait lu l'un ou l'autre de ses livres. La plupart de ses beaux écrits littéraires ont été plusieurs fois réédités, quelques-uns sont traduits en langues étrangères, en russe en l'occurrence, la plupart sont commentés et étudiés par les critiques littéraires du Congo et de l'étranger ; tous sont catalogués, classés, conservés dans des bibliothèques publiques et privées du monde. Dans les écoles, les textes de Zamenga sont étudiés et les élèves adorent et dévorent ses ouvrages, les étudiants aiment les lire et les critiquer, en des essais de Travaux de Fin de Cycle et de Mémoires sans cesse croissants. Zamenga fut un homme d'une richesse immense aux dimensions multiples, et figure, incontestablement, parmi les hommes d'une rare noblesse morale au sein de la société congolaise.

Isaac Kayemba, enseignant au secondaire, a dit à ACTUALITÉ.CD, que Zamenga Batukezanga s'est fait accessible par plusieurs grâce à la simplicité de son style.

« Zamenga était un écrivain populaire. Populaire ne veut pas dire vulgaire. C'était un écrivain qui est resté au chevet de son peuple, un écrivain qui s'est approprié la misère de son peuple, un écrivain qui s'est offert comme boussole de la jeunesse congolaise. Zamenga est venu vers les lecteurs, il s'est rabaissé jusqu'à ce niveau-là, un peu comme Jésus qui n'est pas resté sur son trône pour nous imposer des choses mais il s'est fait homme. Les autres sont restés dans leur style opaque, universitaire. C'est pourquoi il y a fracture entre les universitaires et le peuple, ils sont à un niveau très élevé qu'on ne peut pas atteindre », a-t-il dit.

En 1977, Zamenga quitte l'entreprise General Motors et ouvre un centre dénommé KIKESA, pour la rééducation des jeunes handicapés physiques, qu’il dirigera jusqu’en 1981. Il est nommé en 1984, directeur général de la Société nationale des éditeurs, compositeurs et auteurs (SONECA). Il est l'auteur de nombreux bouquins enseignés dans les écoles congolaises tels que Les hauts et les bas (1971), Carte postale (1974), Bandoki (1973), Mille kilomètres à pied (1979), Un croco à Luozi (1982), La pierre qui saigne (1989) ou encore Pour un cheveu blanc (2005, œuvre posthume).

Le Professeur Ngoma Binda renseigne par ailleurs que la noblesse d'âme de Zamenga peut se saisir à travers son projet d'existence “ Culture-Humanisme-Developpement”, qui se trouve gravé à l'entrée de sa résidence, dans la commune de Lemba, à Kinshasa. Vers la fin des années 1980, Zamenga décide de tout quitter, il refuse un poste à l’Unesco en 1986 pour se consacrer entièrement à l’écriture et aux œuvres philanthropiques. Il passe les dernières années de sa vie dans sa région natale, au service des plus démunis.

Zamenga a reçu en 1965, le prix du Meilleur Article sur l'Organisation ONU-Congo ; en 1981, la Godwill Industries International lui décerne le prestigieux Certificat de Mention Honorable, en reconnaissance de nombreux services qu'il rendait aux personnes handicapées ; en 1983, il est lauréat du Grand Prix des Arts et Lettres de la ville de Kinshasa ; en 1984, il est honoré de la Médaille d'Or du Mérite des Arts, Sciences et Lettres par le département de la culture et des arts ; en 1985, il est compté parmi les bénéficiaires du Grand Prix du vingtième anniversaire de la deuxième République et il est fait, par le Président Mobutu, Chevalier de l'Ordre National du Léopard. Un prix littéraire portant le nom de Zamenga est organisé, par la délégation du centre Wallonie-Bruxelles à Kinshasa, depuis 2017 pour encourager les jeunes congolais à écrire.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une