RDC: Jean-Marc Kabund estime que Bemba et Katumbi veulent tuer l'Union Sacrée en réclamant la tête de l'Assemblée nationale et la Primature
ACTUALITE.CD

Le député Jean-Marc Kabund, président ai de l'UDPS a dit , ce mardi 19 janvier, face aux députés du FCC qui ont adhéré à l'Union sacrée que Moise Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba ont réclamé respectivement la présidence de l'Assemblée nationale et la primature. Il qualifie cette proposition de suicidaire de l'Union sacrée.  Pour lui, les deux précités ont moins de 100 députés et ne peuvent prétendre à cela.  M. Kabund fait observer qu'il ne faudra pas méconnaître les efforts ou l'apport des élus venus du FCC à qui il a promis son soutien jusqu'à la fin de ce processus de cette reconfiguration politique.

"Nous sommes retrouvés autour du Chef, moi, le président Moise Katumbi et le président Jean-Pierre Bemba. Chacun représentait sa formation politique. Leur cahier des charges a été déposé où nos amis n'ont pas hésité de réclamer les deux institutions. Ils disent: Katumbi prend la tête de l'Assemblée nationale et Bemba la primature", dévoile le président ai de l'UDPS, Jean-Marc Kabund aux élus du FCC.

Il affirme s'être opposé sur le champ à cette demande.

"Tout de suite je leur ai dit que ce n'est pas possible. Je n'ai même pas attendu, j'ai dit: Monsieur le Président de la République, ce qu'ils disent est impossible. Je ne peux pas comprendre qu'ils proposent pareille chose. Et, j'étais direct j'ai dit: non non , vous êtes venus tuer l'Union sacrée. Vous ne pouvez pas faire pareille proposition. Vous ne pouvez pas pensez comme ça", fustige-t-il.

Et d'expliquer :

" Vous deux(Bemba et Katumbi) tel que vous êtes là, vous avez moins de 100 députés. Quand vous reclamez la primature et l'Assemblée nationale, c'est-à-dire que les autres n'ont rien apporté dans cette histoire ? Vous me connaissez les efforts des autres ?"

Kabund rassure les élus du FCC qui ont rejoint l'Union Sacrée quand à la  defense de leurs intérêts.

"Je vous avez promis que je serai défenseur de vos intérêts jusqu'à la fin et c'est tout ce que je continue à faire jusque maintenant", rassure-t-il. 

Depuis la semaine passée, quelques  députés d'Ensemble pour le changement sont montés au créneau pour fustiger la non-prise en compte de leur cahier des charges. Mais, pour ces élus, il s'agissait pas des postes, mais, plutôt de l’harmonisation de la vision de l'Union sacrée dans la gouvernance.

 Berith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une