Samedi 24 octobre 2020 - 07:56

Breaking news

Discours de Tshisekedi : le FCC/Haut-Katanga dénonce une dictature qui s’installe
ACTUALITE.CD

Le Front Commun pour le Commun (FCC)/bureau provincial du Haut-Katanga, s'est prononcé sur la situation politique qui prévaut au pays, et principalement sur le discours du Président de Félix Tshisekedi Tshisekedi. Celui-ci est, selon le FCC Haut-Katanga, sur la voie d'une dérive dictatoriale.

" Les Hauts-Katangais constatent avec amertume qu'après la passation du pouvoir civilisé, l'œuvre du sénateur Joseph Kabila Kabange, qu'une dérive dictatoriale est en train de naître et s'installer remettant en cause tous les acquis des valeurs démocratiques. Les Hauts-Katangais se dresseront comme un seul homme pour faire échec à toutes ces velléités négatives à notre jeune démocratie, et réitère son soutien à l'autorité morale du Congo Joseph Kabila attendu en 2023 », précise le bureau provincial du FCC dans le Haut-Katanga dans une déclaration politique faite vendredi dans la soirée.

Le FCC Haut-Katanga dit ne pas tolérer une autre violation de la constitution et des lois de la République.

" Le FCC Haut-Katanga ne tolère pas une ième violation de la constitution et des lois de la République. Le FCC dit non à toute tentative de déstabilisation des institutions de la République légalement établies " a expliqué Gaylord Kilanga, membre du bureau provincial du FCC Haut-Katanga, lui qui a fait la lecture de la déclaration.

Pour rappel, Félix Tshisekedi avait reçu mercredi 22 octobre les serments de trois nouveaux juges constitutionnels au Palais du peuple. Nommés le 17 juillet,  Kaluba Dibwa Dieudonné, Kalume Yasengo Alphonsine et Kamulete Badibanga Dieudonné rejoignent les six autres juges constitutionnels dans un climat de tension. 

Le Premier ministre, les présidents de deux chambres du Parlement et plusieurs autres cadres du Front Commun pour le Congo (FCC) n’étaient pas présent à la cérémonie de prestation de serment répondant favorablement au mot d’ordre lancé par la famille politique de l’ancien président Joseph Kabila.

Le FCC a annoncé qu’il ne reconnaît pas ces juges et ne se sentira lié par aucun acte qu’ils poseront. Les pro Kabila ont multiplié ces derniers jours des réunions pour afficher leur unité en faisant bloc contre ces ordonnances.  Du côté de Félix Tshisekedi, des voix se lèvent pour demander la démission du premier ministre. D’autres vont plus loin et ne jurent que par la dissolution de la chambre basse du parlement. Du côté de communauté diplomatique en poste à Kinshasa, le ton est à l’apaisement. Félix Tshisekedi et Sylvestre Ilunga Ilunkamba ont chacun reçu de son côté des ambassadeurs qui pour la plupart ont appelé au calme.

 

José Mukendi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une