RDC: faute de moyens financiers suffisants, l’ANSER et l’ARE ont du mal à décoller 
ACTUALITE.CD

Au cours de la réunion du conseil des ministres de ce vendredi,  Félix Tshisekedi a fait le constat selon lequel plusieurs semaines après la nomination des membres du Conseil d’administration et de la Direction générale de l'Agence Nationale d'électrification et des services énergétiques en milieu rural et péri-urbain (ANSER) et de l'autorité de Régulation du secteur de l’électricité (ARE), leurs structures ont du mal à commencer leur travail faute de moyens financiers suffisants mis à leur disposition. 

C’est en aout dernier que Eustache Muhanzi, ministre d'État, ministre des Ressources hydrauliques et Électricité, avait procédé ce mardi, à l'installation des mandataires de l’ANSER et ceux de l’ARE.

Pour le contexte, l’ANSER est chargée de la promotion, du financement et de la mise en œuvre de la politique générale gouvernementale pour l'électrification des milieux ruraux et périurbain, tandis que, l'ARE, assure la régulation ainsi que, le contrôle et le suivi des activités du secteur de l’électricité.

En dépit de la crise liée à la pandémie de COVID-19, Félix Tshisekedi a chargé le Premier Ministre, le Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget et le Ministre de Finances de trouver des ressources financières à allouer à ces deux établissements « qui doivent être opérationnels et jouer leur rôle pour remettre de l’ordre dans le domaine de leur activité ».  

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une