RDC : lancement ce mercredi 30 septembre des Concours des Plans d’Affaires '‘COPA’' pour l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs
Sur notre photo, au centre, la VPM du Plan, Elysée Munembwe, et le ministres des Classes Moyennes et PME, Justin Kalumba, lors du lancement des COPA

Le ministre des Classes moyennes, Petites et moyennes entreprises, Artisanat, Justin Kalumba, en partenariat avec Le Projet d’Appui au Développement des Micro, Petites et Moyennes Entreprises (PADMPME), dans le cadre de la Stratégie nationale de développement des Petites et Moyennes entreprises en RDC, a lancé, ce mercredi 30 septembre à Pullman Hôtel de Kinshasa, les Concours de Plans d’Affaires (COPA) pour l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs, en présence de la vice Premier ministre du Plan, Elysée Munembwe, qui a représenté le Premier ministre, Sylvestre Ilunga.

« La cérémonie qui nous rassemble ce jour, consacrée au lancement du concours ou de la compétition des plans d’affaires, en sigle COPA, dans le cadre du PADMPME, revêt naturellement 3 symboliques : - Tout d’abord, il s’agit du jour de la renaissance ou de la refondation de notre système entrepreneurial. Comment peut-il en être autrement en ce moment précis où notre économie, elle-même, a mis ses 2 genoux à terre ? Le refinancement de nos entreprises, aux dépens du Trésor Public, aurait été tout simplement une mission impossible. - D’autre part, au regard des conditions d’accès au financement privé qui sont pour le moins prohibitives dans notre pays, avec un coût du crédit cumulé à l’année oscillant entre les 20 à 60%, cette piste de financement aurait vite tourné court. P a g e 5 | 9 Le PADMPME tombe donc à point nommé, sous la main providentielle de Dieu, pour permettre d’amortir le choc lié à cette conjoncture resserrée. En vérité, en vérité, je vous le dis, l’histoire retiendra et gravera dans son marbre blanc ce 30 septembre 2020 comme le jour de la renaissance effective de notre système entrepreneurial”, a déclaré Justin Kalumba lors de la cérémonie de lancement de ce projet.

Ce projet, le COPA, va être mis en œuvre par un consortium de renommée internationale composé de Deloitte Afrique, I&F Entrepreneuriat et Kivu Entrepreneurs.

Ce consortium a pour mission : de renforcer les capacités entrepreneuriales des jeunes et des PME établies à travers une combinaison d’interventions financières et non-financières afin d’améliorer leur croissance et leur performance ; constituer un pipeline d’une nouvelle génération d’entrepreneurs intégrée aux chaines de valeur locales en vue de renforcer la transformation de l’économie congolaise ; contribuer à l’emploi et à la stabilité des populations les plus vulnérables (notamment les jeunes et les femmes).

« Le PADMPME est un programme de soutien principalement destiné aux femmes et jeunes entrepreneurs que le Gouvernement de notre pays a mis en place pour la promotion des initiatives économiques des opérateurs de cette catégorie dans le cadre de sa Stratégie Nationale de Développement des Petites et Moyennes Entreprises adoptée en 2016, avec l’appui technique et financier de la Banque mondiale. Son objectif de développement est de soutenir la croissance des Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) et d’accroitre les opportunités d’emploi et d’entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes dans les zones ciblées.  Les principaux bénéficiaires du projet sont les micros, petites et moyennes entreprises (MPME), tant formelles qu'informelles, de Matadi dans la province du Kongo Central, Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, Goma dans la province du Nord-Kivu et de Kinshasa », a dit le Coordonnateur national du PADMPME, Alexis MANGALA NGONGO.

Précisons que les MPME ciblées sont celles œuvrant dans les secteurs productifs les plus susceptibles de générer des activités à valeur ajoutée et des emplois pour la population défavorisée, notamment l'industrie légère, l'agro-transformation et les services à valeur ajoutée.

Quant aux résultats attendus, ils se déclinent comme suit : 4 500 femmes micro-entrepreneurs devront bénéficier d’une formation parmi lesquelles 2 500 recevront des subventions en nature ; 750 jeunes entrepreneurs reçoivent une formation et des subventions en espèces ; 500 PME bénéficiaires des subventions de contrepartie ; 4 centres de PME créés ; 5 Réformes mises en œuvre pour soutenir le développement du secteur privé ; 3 000 nouvelles entreprises créées par les bénéficiaires ciblés ; 30 % d'augmentation des revenus moyens des MPME bénéficiaires ; 9 000 emplois nets à temps plein créés parmi les MPME bénéficiaires.

Le Concours de Plans d’Affaires seront déployés en 4 cohortes selon le calendrier prévisionnel suivant :1ère cohorte de PME établies : à partir de septembre 2020 ; 2ème cohorte de jeunes entrepreneurs : à partir de décembre 2020 ; 3ème cohorte des PME établies : à partir de juillet 2021 ; 4ème cohorte de jeunes entrepreneurs : à partir d’octobre 2021.

Une plateforme dédiée à l’organisation des concours est accessible sur ce lien www.copa-padmpme.org où on peut trouver toutes les informations clés du projet, les termes de référence des appels à candidatures ainsi que les formulaires de candidature en ligne.

A noter que dans le cadre de ce projet Un comité de pilotage est ainsi mis en place depuis le 30 mai 2018, et est présidé par le Ministre des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat (CM-PMEA). Il est composé des représentants de haut niveau de tous les ministères sectoriels intéressés. L’Unité de Coordination du Projet (UCP), ancrée au sein du Ministère des CM-PMEA, est responsable de la mise en œuvre du projet et de la coordination avec d'autres parties prenantes. Les Unités d’Exécution Provinciale (UEP) sont mises en place dans chaque ville (Matadi, Goma et Lubumbashi) pour superviser les activités du Projet, situées dans leurs zones respectives.

Amédée Mwarabu

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une