Vendredi 18 septembre 2020 - 12:02

Breaking news

RDC-Ebola:  « 4000 employés pour cette riposte alors qu’il s’agit pour l’instant d’une épidémie avec 120 cas, quelque chose ne tourne pas rond » (Nicolas Simard)
Photo ACTUALITE.CD

Nicolas Simard, ambassadeur du Canada, en poste en RDC, a accordé une interview à ACTUALITE.CD au cours de laquelle il est revenu sur la visite qu’il a effectué avec ses collègues du Royaume Uni et des Etats-unis dans la province de l’Equateur.

« Quand on a fait notre visite, dans la province de l’Equateur, on s’est rendu compte que, comme souvent malheureusement, il y a l’utilisation des fonds publics qui n’est pas adéquate. Pour vous donnez un exemple, il y a eu recrutement que 4000 employés pour cette riposte alors qu’il s’agit pour l’instant d’une épidémie avec 120 cas. Il y a une disproportion entre la taille des équipes pour lutter contre l’épidémie et l’ampleur de cette épidémie. Cela veut dire qu’il y a des choses qui ne tournent pas rond en terme d’utilisation des fonds du côté du gouvernement de la RDC, parce que ce sont les employés de la santé qui sont rémunérés par le ministère de la santé et non pas avec l’aide internationale ».

D’après lui, l’équipe de la riposte contre Ebola est bien consciente de cette situation. 

« On en a beaucoup parlé lors de la visite. On était d’ailleurs tous les trois ambassadeurs qui étaient en visite avec le professeur Muyembe qui est le coordonateur national de la riposte contre Ebola et contre la Covid-19. Le professeur est tout à fait conscient de cela est veut s’atteler à réduire le nombre d’employés ». 

Il souhaite que l’expérience acquise dans les précédentes épidémies servent.

Cela soulève des doutes. Ce n’est pas la première épidémie, c’est la 11e. Dans l’épidémie de l’Est du pays, il y a des leçons importantes apprises. On peut voir qu’il y a des pratiques dans le passé qui laissent penser qu’il y a des cas de corruption ou de mauvaise utilisation des fonds publics. C’est en ayant cela en tête qu’on a voulu être très clairs pour éviter ces pratiques.

Pour le contexte, le premier plan de la riposte contre Ebola pour les premiers 3 mois était de 40 millions USD. Selon les sources onusiennes, environ 30 millions ont été obtenus pour ce plan multisectoriel qui inclut le gouvernement et les agences des Nations Unies et les ONG. Un deuxième plan est en élaboration. 

Lire aussi:RDC: les ambassadeurs des USA, du Royaume uni et du Canada interpellent sur l’utilisation des fonds humanitaires affectés à la lutte contre Ebola 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une