RDC: pour abus des droits d'auteur, l'artiste musicien "King Alesh" a comparu en justice contre la Bracongo ce mercredi
L'artiste musicien King Alesh et ses avocats au tribunal de commerce de Matete. Ph. Droits tiers.

L'artiste musicien King Alesh, de son vrai nom "Alain Chirwisa", a comparu en justice au tribunal de commerce de Matete ce mercredi 12 août. C’est dans une affaire l'opposant à l'entreprise brassicole "Bracongo". 

Il accuse la Bracongo d'usage abusif et non autorisé d’une de ses œuvres et cela à des fins commerciales. Il s’agit de l'une de ses chansons intitulée "Youyou".

Selon, maître Danis Yanyi Oleko, avocat de l'artiste musicien, son client attend du tribunal des condamnations exemplaires et dissuasives pour que prochainement on ne se joue plus des œuvres d'esprit des congolais.

"Monsieur Alesh considère que la Bracongo a porté atteinte à ses droits d'auteur. L'affaire est soumise au tribunal. Et ce dernier se prononcera le moment venu. La publication de la vidéo contenant le son de l'artiste a été faite le 05 juillet 2019 sur la plateforme "YAKA" via Facebook. Les attentes de notre client sont que ce pays puisse connaître le triomphe de la loi et le triomphe des droits de gens. Qu'il n’y ait pas des gens qui pensent qu'ils peuvent tout se permettre. Il attend du tribunal des condamnations exemplaires et dissuasives pour que prochainement on ne se joue plus des œuvres d'esprit des congolais", a-t-il dit.

Par ailleurs, l'avocat de la Bracongo, Maître Trésor Mukuna fustige le non respect des règles procédurales dans ce dossier.

"Nous faisons observer que conformément aux règles de l'art, l'affaire ne devrait pas être plaidée à ce jour. Il fallait qu'on respecte les règles procédurales. La Bracongo n'a pas peur de présenter ses moyens de défense mais néanmoins elle insiste sur le respect des règles de procédure. Surtout que l'assignation qui saisi le tribunal n'indique rien. La demande à ce que l'on puisse plaider à cette première audience n'a pas été faite. On nous reproche d'avoir utiliser une chanson sans autorisation", a-t-il fustigé.

La partie civile considère que le fait pour la Bracongo d'avoir utiliser l'oeuvre sans la permission, l'accord et le consentement d'Alesh constitue un affront et un soufflet à la loi sur la propriété intellectuelle.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une