Jeudi 9 juillet 2020 - 20:33

Breaking news

État d'urgence : 150 000 FC à 1 000 000 FC d’amendes pour les bars qui vont ouvrir en cette période de crise sanitaire
Boulevard du 30 juin pendant le confinement de la Gombe

Les tenanciers des  terrasses, bars ou encore Night-clubs s’exposent à des lourdes peines d’amendes en cas d’ouverture de leurs activités en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19, conformément à l’arrêté du 21 mars 2020 du Gouverneur de la Ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

L’article 1er de cet arrêté interdit l’ouverture des discothèques, bars, cafés, terrasses, restaurants, l’organisation des deuils dans les salles et domiciles.

Et l’article 5 du même arrêté fixe les peines d’amendes en cas de contravention :

  • Terrasse : 100. 000 FC à 500 000 FC.
  • Bars : 150 000 à 1.000.000 FC
  • Night-clubs : 200.000 à 20.000.000 FC
  • Salle des fêtes  et Funérariums : 500.000 à 5.000.000 FC

Aujourd’hui, plusieurs mois après la signature de cet arrêté, on signale l'ouverture de plusieurs terrasses, bars, et night-clubs. certains opèrent dans la clandestinité.

Blaise BAÏSE

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une