Mardi 31 mars 2020 - 21:56

Breaking news

RDC : un CTE ferme ses portes à Butembo, le maire parle de la victoire contre Ebola
DR

Le Centre de traitement d’Ebola de Kirimavolo a officiellement fermé ses portes à Butembo (Nord-Kivu) ce mardi 31 mars 2020. Il s’agit de l’un de deux centres qui assuraient la prise en charge des malades d’Ebola à Butembo, pendant cette dixième épidémie.

Les cérémonies de la fermeture du centre de Kirimavolo ont été marquées par la remise symbolique de clés au maire de Butembo, en présence des partenaires réunis à la sous-coordination de la riposte contre Ebola de Katwa (Butembo). 

Le maire Sylvain Kanyamanda s’est réjoui de cet acte et parle d’une victoire contre Ebola qui a endeuillé sa ville.

«C’est un sentiment de satisfaction. Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil apparait. Quelles que soient les difficultés connues, les résistances, les méfiances, les gens sont décédées, tués sur le champ de bataille, il y a eu des matériels, des véhicules incendiés, des centres incendiés, mais finalement la population a compris, et elle s’est appropriée cette bataille contre Ebola et finalement la population a gagné. Pour moi c’est un sentiment de satisfaction. Je suis satisfait par la fin de l’épidémie», a déclaré au micro d’ACTUALITE.CD le maire Sylvain Kanyamanda.

Il a indiqué que les équipements qui s’y trouvent seront remis aux structures sanitaires locales pour aider les communautés.

«Nous sommes passés à la coordination pour recevoir les clés et les matériels qui étaient utilisés dans le CTE de Kirimavolo. Nous avons mené le plaidoyer à la coordination et à la hiérarchie,  qu’après la déclaration de l’épidémie, il ne faudrait pas que la ville ne soit pas dépouillée des matériels utilisées dans la bataille. Cela a été entendu. Et comme aujourd’hui le 31 mars, on déclare qu’on ne peut plus y recevoir des malades, c’est pour cela qu’on vient de nous les remettre. Et nous on va intégrer ces matériels dans notre système de santé local. Même les matériels de laboratoire pour le prélèvement et analyse, vont rester, parce qu’on va les intégrer dans notre système de santé, pour que nous soyons capable, si demain Ebola revenait, à gérer la situation, avec ou sans les partenaires, parce que nous avons bénéficié des compétences", a-t-il indiqué.    La République Démocratique du Congo vient d’enregistrer plus de 40 jours sans nouveau cas positif d’Ebola.  Ainsi, la fermeture des CTE  marque un pas vers la déclaration de la fin de l’épidémie d’Ebola au pays. Un évènement attendu d’ici le 12 avril, au cas où aucun cas n’est confirmé. 

Claude Sengenya, à Butembo

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une