Maniema : le gouverneur Auguy Musafiri a signé l’arrêté portant mesures de lutte contre le Coronavirus
Photo droits tiers

Le gouverneur du Maniema, Auguy Musafiri a signé lundi dernier un arrêté portant mesures de riposte contre la pandémie de coronavirus. En plus des mesures annoncées par le chef de l’Etat, il a aussi, à l’instar de son collègue de Kinshasa, réduit le nombre des passagers dans les véhicules de transport en commun.

« Esprit de vie 16 passagers, taxi bus 10 passagers, taxi voiture 3 passagers, moto 1 passager, canon rapide, baleinière, bateau et pirogue moitié de la capacité admise. », arrête le gouverneur.

Ces dispositions s'appliquent aussi aux véhicules des privés, et la police est réquisitionnée pour faire leur respect.

Sur le plan économique, le gouverneur interdit la vente des denrées alimentaires à même le sol dans les marchés et autres endroits sur toute l'étendue de la province du Maniema. Il exige également l'observation des mesures d'hygiène en installant obligatoirement les dispositifs de lavage des mains dans différents endroits d’activités.

« Tout responsable d'un service ou établissement public, entreprise publique ou privée de toute structure quel qu’en soit la nature ou toute autre entité employant plus de deux personnes, est astreint à afficher et à faire observer les mesures d'hygiène usuelles annoncées par le Ministère de la santé du Gouvernement de la république, notamment celle de distanciation sociale d'un mètre et de l'obligation de placer un dispositif de lavage des mains à l'entrée des installations », décide-t-il.

L’arrêté du gouverneur Musafiri prévoit aussi des sanctions sévères allant de 20 milles à 20 millions de CDF selon les cas, à l’endroit des contrevenants. En cas de récidive, le montant de l'amende sera doublé, prévient-il.

Dr Jean Jacques Muyembe, directeur général de l’INRB et secrétaire du Comité multisectoriel de la riposte contre la maladie à coronavirus a rassuré mardi qu’en dehors de Kinshasa, toutes les autres provinces sont épargnées mais il faut contenir la maladie dans la capitale. Félix Tshisekedi a décidé d’isoler Kinshasa du reste du pays. Les vols de la capitale vers les autres provinces sont suspendus et vice-versa., Au total 48 cas dont 4 décès sont déjà enregistrés à Kinshasa.

Chadrac Londe

 

 

 

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une