Breaking news

RDC : auprès du Sénat, l'ANAPI plaide pour la révision de certaines lois notamment sur l’agriculture qui découragent les investissements étrangers

Vendredi 14 février 2020 - 16:01
Catégorie
Photo droits tiers

Le Président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba a échangé ce jeudi 13 février, avec les responsables de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI).  Hugues Toto et Anthony kinzo respectivement Président du conseil d’administration et Directeur général de l’ANAPI sollicitent l’implication du Président de la chambre haute du Parlement pour obtenir la réforme de certaines lois notamment celle sur l’agriculture pour booster les investissements étrangers en RDC.

« Nous lui avons fait un plaidoyer sur trois lois. La loi sur les techniques du commerce, la loi sur l’agriculture et la loi sur les tribunaux. La loi sur l’agriculture ne facilite pas aujourd’hui que les investisseurs étrangers puissent investir dans notre pays du fait qu’on a demandé à ce qu’ils puissent être à 51 % majoritairement des congolais. Mais l’honorable Président nous a dit de faire notre plaidoyer. Et la loi sur les tribunaux, il nous a demandé de bien suivre ça », a dit Anthony Kinzo, Directeur général de l’ANAPI.

La loi agricole telle que modifiée et promulguée en 2017 accorde presque aux Congolais seuls le privilège d’exploiter les terres. L’article 16 de cette loi précise qu’il faut “être une personne physique ou une personne morale de droit congolais” pour bénéficier de l’usage de terres.

Mais les Congolais peuvent s’associer aux étrangers pour dans ce secteur. Et la loi est claire : “Sauf preuve de carence avérée, dûment constatée par l’autorité compétente du Gouvernement ou de la Province, selon le cas, le promoteur étranger, personne physique, désireux d’investir dans le secteur agricole, est tenu de s’associer à un ou plusieurs congolais de son choix, dans le cadre d’un partenariat d’affaires librement négocié et conclu entre parties.”

« C’était essentiellement pour dire au président [du sénat ndlr] qu’il doit être porteur du message de l’ANAPI. Comme vous le savez, l’ANAPI se bat depuis plusieurs années pour améliorer le climat des affaires dans un laps de temps. Donc voir le Président pour nous, c’était un message fort pour qu’il s’approprie aussi les réformes que nous sommes en train de mener au sein de l’agence pour pouvoir améliorer le climat des affaires et booster les investissements au pays », a martelé Hugues Toto, Président du conseil d’administration de l’ANAPI.

Instituée depuis 2002, l’ANAPI est placée sous la tutelle du ministère du plan, et vise : la promotion de l’image positive de la RDC ; l’amélioration du climat des affaires au pays ; la promotion des opportunités spécifiques d’investissement ; l’accompagnement administratif des investisseurs qui décident d’établir ou d’étendre leurs activités économiques sur le territoire national  et after care par le plaidoyer pour assurer la pérennité des entreprises installées en RDC.

 Berith Yakitenge

 

 

Vidéo