Catégorie
ACTUALITE.CD

Dr J. Peter Pham, envoyé spécial de Donald Trump pour la région des Grands Lacs d'Afrique, a été reçu ce mardi par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba. Les échanges ont tourné autour de l'engagement du gouvernement des Etats-Unis envers le Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité conclu par les Etats-Unis et la RDC.

« Je viens dans le cadre de notre partenariat privilégier pour la paix et la prospérité que les USA ont commencé l’année dernière avec le nouvelles autorités congolaises. C’est la troisième dans ce cadre. Le président Tshisekedi est venu aux USA à trois reprises. Nous continuons à venir dans ce pays parce que c’est engagement est important. Nous tenons à ce partenariat et dans ce cadre il faut écouter le partenaire. Je suis venu écouter le partenaire, le 1er ministre mais aussi de discuter de nos priorités. Ce sont des priorités tracées par le président. Il y a aussi la lutte contre la corruption qui est nécessaire pour l’amélioration du climat des affaires afin d’attirer les investisseurs », a déclaré  Dr J. Peter Pham à la fin de l’entretien.

L’officiel américain et le Premier ministre congolais se sont appesantis sur la lutte contre la corruption.

« Nous soutenons les efforts des autorités du pays notamment dans l’Est. Il y a aussi la paix sociale. Nous sommes toujours disponibles et nous et nos partenaires internationaux et régionaux. Le gouvernement s’est déjà exprimé sur le fait que la lutte contre la corruption est une priorité. La corruption empêche la croissance de ce pays. Nous saluons les efforts et nous sommes prêts à accompagner dans la formation du personnel spécialisé dans la lutte contre la corruption, y compris les sanctions si nécessaires », a t-il ajouté.

Pour rappel, le 26 septembre, l'ambassadeur américain Mike Hammer avait signé une lettre d'agrément avec le vice-premier ministre et ministre de l'intérieur, de la sécurité et des affaires coutumières, Gilbert Kankonde, qui fournira une aide supplémentaire de 10 millions de dollars pour soutenir le gouvernement et la société civile à l'égard du renforcement de la sécurité et de la lutte contre la corruption, dans le cadre du Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité conclu par les Etats-Unis et la RDC.

Le Partenariat privilégié américano-congolais pour la paix et la prospérité a été établi en avril 2019 lors de la première visite du président Tshisekedi aux États-Unis. Il est censé renforcer les liens entre les deux nations en mettant l'accent sur l'amélioration de la gouvernance, la promotion de la paix et de la sécurité, la lutte contre la corruption, la promotion des droits de l'homme et la création de conditions permettant des investissements américains plus accrus et la prospérité du peuple congolais.

Vidéo