Catégorie
DR

Le Ministre d'État, Ministre de l'Enseignement Primaire, Secondaire et technique (EPST) Willy Bakonga a procédé, lundi 10 février à Kinshasa, au lancement de l'opération d'identification des enseignants "Nouvelles Unités" et des écoles à travers la République Démocratique du Congo (RDC) où l'enseignement primaire est gratuit depuis la rentrée des classes.

Dans son discours, Willy Bakonga a précisé que les équipes de superviseurs nationaux seront déployées dès ce lundi, dans toutes les provinces en vue de procéder avec les responsables locaux à l'identification des enseignants, écoles et bureaux gestionnaires "Nouvelles Unités".

"Suite au nombre important d'enseignants, écoles et bureaux gestionnaires "Nouvelles Unités", consécutif au moratoire de 2014 interdisant au SECOPE de procéder à leur identification, le Gouvernement de la République par mon Ministère décide ce jour de lever ce moratoire afin de permettre la prise en charge de cette catégorie d'enseignants et établissements " Nouvelles Unités " pour une mise en oeuvre efficace de la gratuité de l'enseignement primaire devenue irréversible et indiscutable" a déclaré le ministre Bakonga.

Toute manœuvre dilatoire tendant à recruter de nouveaux agents ou à gonfler subtilement les effectifs sera sévèrement sanctionnée et les auteurs déférés devant la justice, a-t-il prévenu. Le gouvernement s'était engagé devant les syndicalistes à mettre un terme au phénomène d’enseignants non payés et de nouvelles unités dès l’exercice budgétaire 2020.

Un protocole d’accord a été signé le 19 décembre entre le gouvernement et le banc syndical des enseignants de la RDC. Ce protocole d’accord porte principalement sur la carrière, la paie et la retraite du personnel administratif et enseignant de l’EPST.

Dans son discours sur l’Etat de la nation, le 13 décembre, le président de la République, Félix Tshisekedi avait indiqué que plus de 30 000 NU ont déjà commencé à percevoir leur salaire. Il en reste encore près de 100 000. Un premier groupe sera servi au premier trimestre 2020.

Christine Tshibuyi

Vidéo