Breaking news

RDC : ONUSIDA tire la sonnette d’alarme sur le taux de contamination des femmes au VIH

Jeudi 10 octobre 2019 - 16:37
Catégorie
Ph/actualite.cd

La République Démocratique du Congo a connu une augmentation du taux de personnes vivant avec le VIH/SIDA, au cours de l’année dernière. C’est ce que révèle le rapport de l’agence ONU/SIDA dans son rapport annuel de 2018.

Selon ce rapport, il y a eu 280 000 femmes sur les 390 000 infectées par le VIH, soit 71,79%.

 « On constate une surreprésentation des femmes parmi les personnes contaminées en République démocratique du Congo : sur les 390 000 adultes vivant avec le VIH, 280 000 (71,79 %) étaient des femmes », fait constater le rapport.

La situation reste encore inquiétante chez les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans. L’ONU/SIDA  a noté 4100 nouvelles contaminations, soit quatre fois plus que chez les jeunes hommes.

« Les nouvelles infections parmi les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans sont plus de quatre fois supérieures à celles des jeunes hommes : 4 100 nouvelles contaminations chez les jeunes femmes pour 1 000 chez les jeunes hommes. Le taux de traitement est inférieur chez les femmes par rapport aux hommes. Il atteint 58 % chez les femmes adultes contaminées contre 73 % chez les hommes adultes », poursuit le rapport.

Le VIH/SIDA est l’une des grandes épidémies auxquelles le pays fait face. Elle a fait plus de 17.000.000 de morts, en une année, alors que le financement pour l’éradiquer est en baisse.

L'ignorance de la maladie et des moyens de protection, le manque de personnel de santé de qualité restent des éléments clés à la base de cette augmentation de contamination chez la femme, selon Pascaline Rahier, coordinatrice du projet VIH/SIDA de MSF à Kinshasa.

Auguy Mudiayi