Breaking news

" Nous ne devons pas nous contenter du Congo tel qu'il est aujourd'hui " (Jean Claude Katende)

Mardi 13 août 2019 - 09:21
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Tout le monde peut devenir chef d'une institution ou d'un groupe de gens. Mais tout le monde ne peut pas être un leader. Un leader ne vise pas un poste, il vise la transformation du monde des souffrances vers un monde meilleur.  Un leader est celui qui rêve et qui fait rêver ses contemporains pour un monde meilleur. Par ses paroles et actes, il est le modèle à suivre pour créer ledit monde. 

Les grandes oeuvres qui ont fait entrer certains leaders comme Lumumba. Gandhi, Charles De Gaule, Martin Luther King, Mandela... dans l'histoire étaient le fruit de leur rêve pour leur pays et pour le monde. Un leader ne peut jamais se  contenter du monde tel qu'il est. Il puise dans son rêve l'énergie pour transformer son pays/ le monde, pas a son profit, mais au profit de la majorité. La réussite personnelle n'est jamais la préoccupation d'un leader transformateur. Il est prêt à mourir pauvre à condition que son peuple, le monde  tire profit de son engagement. Voilà , le type des leaders que je rêve pour le Congo.

Au vu des potentialités humaines  et naturelles dont dispose le Congo, tous les acteurs  sociaux et politiques ne doivent pas se contenter du Congo tel qu'il est aujourd'hui.Ils doivent rêver et travailler pour la naissance d'un Congo transformé et où chaque congolais peut trouver sa place et son compte. Un pays plus beau comme le  rêvaient les pères fondateurs.

Le malheur pour nous est que nous avons des chefs politiques, religieux et sociaux qui sont très préoccupés par leur devenir personnel que par le devenir du pays ou des institutions qu'ils dirigent.  D'où la course vers l'acquisition des maisons, fermes, voitures de luxe...qui sont, en fait, la préoccupation des chefs médiocres.

Le Congo est aujourd'hui un pays mis par terre par nous mêmes et par les autres peuples avec notre complicité. Un pays où on tue à Béni chaque jour mais à Kinshasa, on danse et bois comme si tout était normal. Un  pays où un petit groupe d'individus s'est accaparé de toutes les richesses alors que la grande partie du peuple manque de tout. Un pays où faire la politique est devenu la seule activité qui fait enrichir vite et facilement. Un pays où le pauvre ne reçoit aucun soutien de l'État. Un pays où les pauvres deviennent de plus en plus pauvres et les riches deviennent de plus en plus riches. Voilà ce que le Congo est aujourd'hui.

Nous avons besoin des leaders qui peuvent travailler pour faire du Congo, ce qu'il doit être selon sa vocation et sa position : un pays où il fait beau vivre pour tous.

Pour y arriver, les leaders doivent cesser de se préoccuper de leur réussite personnelle tournée vers l'enrichissement personnel et familial.

Notre peuple a besoin des leaders qui peuvent faire de ce pays un paradis pour nous et pour le monde. 

Nous pouvons tous devenir ce type de leader visionnaire. Mais il y a un prix à payer.

Que Dieu bénisse le Congo.

 Kinshasa, le 12/ 08/ 2019

Me Jean Claude Katende ( whatsap +243 811729908)

Le Gardien du temple.

Vidéo