Mercredi 19 juin 2019 - 08:24

Breaking news

RDC : Après sa démission de la CENI, Basengezi compte créer une école de formation électorale
Photo ACTUALITE.CD.

Norbert Basengezi Katintima a démissionné, le 3 juin dernier, de ses fonctions de vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). L’ancien numéro 2 de la centrale électorale compte se reposer, écrire ses livres et même créer un institut de formation électorale pour, dit-il, former des experts électoraux.

« Je dois écrire mes mémoires, je dois également me reposer et j’ai une vision que j’avais même laissé en 2006 et qui s’est transformée en EFEAC (École de formation électorale en Afrique centrale) pour avoir un institut de formation électorale parce que la CENI a beaucoup d’experts que nous avons formés. Ce n’est pas chaque jour qu’il faut être excellence ou honorable. Il faudrait que la démocratie telle que l’abbé Malumalu, moi-même et beaucoup d’autres ont commencé cette CENI puisse être une affaire de tous », a déclaré Norbert Basengezi au cours d’une conférence de presse mardi.

M. Basengezi a insisté sur la dépolitisation de la CENI.

« Il y aura une réforme de la CENI. Parce qu’il y a un débat sur : est-ce que ça doit être politisée ou ça ne doit pas être politisée ? Mon point de vue est que la CENI ne devrait pas continuer à être politisée. Il faudrait une CENI des experts comme on en a en Namibie, au Botswana ou sous d’autres cieux », a insisté Basengezi.

Il a également démenti que sa démission ait un lien avec la formation du prochain gouvernement, comme le disent certaines langues. En 2007, il avait quitté la CEI pour devenir ministre de l’Agriculture dans le gouvernement d’Antoine Gizenga.

« Je fais des mémoires, je vais écrire et je vais servir le pays autrement. Ce n’est pas en quittant la CENI que je veux devenir ministre, si cela s’était fait en 2007 que cela ne soit pas une habitude », a-t-il dit.

Contexte

Norbert Basengezi a présenté sa lettre de démission le 3 juin dernier au président national du PPRD, Joseph Kabila. Il a par la suite notifié le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, la présidente de l’Assemblée Nationale Jeanine Mabunda ainsi que l’Assemblée plénière de la CENI. Avant d’occuper ce poste, il a été 2ème vice-président de la Commission Électorale Indépendante (CEI) en charge de l’Inscription des électeurs et des candidats (2003-2007). Membre du Comité Exécutif National, du Conseil National et du Bureau Politique du PPRD, il a été également député National PPRD, élu à Walungu.

Le mandat des membres de la CENI est arrivé à terme le 16 juin dernier. Toutefois, la loi organique dans son article 13 les autorise à rester en fonction jusqu’à l’installation effective de nouveaux membres. La CENI est composée de treize membres désignés par les forces politiques de l'Assemblée Nationale en raison de six délégués dont deux femmes par la Majorité et de quatre délégués dont une femme par l'opposition politique. La société civile y est représentée par trois délégués. Ces 13 membres constituent la plénière de la CENI. Pour sa part, le Bureau de la centrale électorale est composé de six membres dont au moins deux femmes, l’une issue de la majorité et l’autre de l’opposition politique.

Fonseca Mansianga

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une