Breaking news

Invalidation des députés opposants : « Cette situation peut amener la rébellion » (Kibala)

Mercredi 12 juin 2019 - 09:28
Catégorie
Jean Claude Kibala/Ph Justin Mwamba ACTUALITE.CD

Jean Claude Kibala, député national élu sur la liste du Mouvement Social (MS) à Mwenga, au Sud-Kivu, s’insurge contre les arrêts de la Cour constitutionnelle qui l’a invalidé avec plusieurs autres élus de l’opposition.

Accusant le FCC (Front Commun pour le Congo) de Joseph Kabila d'être derrière ces invalidations massives, l’ancien ministre de la Fonction publique indique que ces décisions de la Cour peut « amener la rébellion ».

« Nous sommes très loin d’avoir des dirigeants légitimement élus par la population, et c’est une situation qui peut amener la rébellion, parce que dès lors qu’un groupe de gens sera appelé à décider de qui doit être député et qui ne doit pas l’être, alors que la population a fait son choix, on pousse cette population à la rébellion et en principe la RDC n’est pas loin de là. C’est ce qui s’est passé à l’Assemblée nationale avec les militants de l’UDPS. C’est déplorable qu’après autant d’années avec les pertes en vies humaines enregistrées au nord, à l’est et au centre du pays, qu’on revienne encore à la même situation », prévient Jean Claude Kibala au téléphone d’ACTUALITE.CD.

Jean Claude Kibala fait partie du G7, groupe de 7 partis politiques qui avaient quitté l’ancienne majorité présidentielle de Joseph Kabila après avoir dénoncé les tentatives de ce dernier de vouloir se maintenir au pouvoir. Il annonce une réponse « à la hauteur des coups bas » que l’opposition subit de la part du FCC.

« Ceux qui sont en train d'acclamer leurs autorités morales, et qui sont derrière tous ces coups bas, est-ce qu’ils se rendent compte qu’ils vivent avec nous dans ce Congo et que si ce Congo explose ils feront partie des dégâts collatéraux ? Je ne veux pas annoncer de mauvaises nouvelles, mais je vous dis que si c’est le cas nous allons avoir une réaction politique à la hauteur des actes que pose le FCC. Nous allons utiliser tous les moyens pour réclamer nos droits et remettre la population congolaise dans ses droits », a-t-il dit.

Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi dit avoir enregistré 21 de ses députés invalidés en faveur du FCC. Le Mouvement de Libération du Congo (MLC), qui proteste contre l’invalidation de 8 de ses députés, appelle à une marche pacifique ce samedi 15 juin à travers le pays.

Patrick Maki