Breaking news

Goma : BCNUDH, ACAJ, ambassades, députés condamnent la brutalité de la police qui est « en contradiction avec l’esprit de changement »

Samedi 11 mai 2019 - 11:11
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

Les photos des militants du mouvement citoyen Lucha (Lutte pour le changement), brutalisés par la police, ont fait le tour du web congolais. Les réactions sont de plus en plus nombreuses pour condamner ces violences qui, pour beaucoup, ne reflètent pas l’esprit d’ouverture prôné par le nouveau pouvoir. Députés, ambassadeurs, activistes s’indignent et demandent aux nouvelles autorités de se pencher sur ce cas.

Extraits choisis

Ambassade des USA

« Nous sommes troublés par les informations faisant état de violences entre manifestants et policiers à Goma. Nous souhaitons #WomanOfCourage Rebecca Kabugho et tous les autres blessés prompt rétablissement. »

Abdoul Aziz Thioye (Directeur du BCNUDH)

« End the suppression of peaceful protests by the civil society. Ces actes vont à l’encontre de l’ouverture de l’espace démocratique par les nouvelles autorités. »

Lubaya Claudel André (député)

« En faisant usage d’une extrême brutalité contre des manifestants pacifiques, la police a manqué à ses devoirs. Solidaire des victimes, je condamne ces méthodes d’un autre âge et appelle à des sanctions exemplaires contre les auteurs pour donner du contenu à l’Etat de droit. »

George Kapiamba (ACAJ)

« ACAJ condamne fermement la répression du sit-in pacifique des militants Lucha devant le bureau de Airtel, hier, à Goma par la police et demande 1 enquête. Elle appelle Vodacom, Airtel et Orange à dialoguer avec Lucha par rapport aux préoccupations qu’elle leur a soumises. »

Jean-Claude Katende (ASADHO)

« La violence dont la police a fait usage contre les militants de la Lucha à Goma est incompatible avec l'État de droit prôné par Fatshi. »

Nicolas Simard (Ambassadeur du Canada)

« Les violences policières d’aujourd’hui à Goma sont inacceptables. Elles sont en contradiction avec l’esprit de changement à l’œuvre depuis janvier dernier et les aspirations pacifiques du peuple congolais & doivent être sanctionnées fermement et à leur juste mesure. »

Billy Kambale (Président de la Fédération Nationale des Jeunes de l'Union pour la Nation Congolaise, UNC)

« L'usage disproportionné de la force par la police hier contre nos amis de la @luchaRDC à Goma est tout simplement inadmissible. Le chemin reste à parcourir pour les libertés individuelles. Les responsables doivent subir la rigueur de la loi. »

Lire aussi : RDC-Goma : Rebecca Kavugho (Lucha) inconsciente devant le siège de Airtel, la photo a choqué